Aller au contenu principal

Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40 hectares.

Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
© Kirogn

Depuis quelques années, les rogneuses traînées fleurissent dans les vignes, notamment en Charentes, départements qui représentent la majeure partie des ventes de ce type de machine. "L'Italie, mais aussi le Gers commencent à s'intéresser à ces appareils hautes performances", constate Christine Barg, de la société Ero. Comparativement aux modèles portés double rang, ces rogneuses traînées, que l'on retrouve chez les viticulteurs et entrepreneurs travaillant au moins 30 à 40 hectares, affichent des tarifs qui peuvent sembler dissuasifs, entre 50 000 et 67 000 euros. Le différentiel de prix avec un modèle porté deux rangs complet va, selon les marques, de 5 000 euros, à équipements comparables, à un facteur de 1 à 2, quand le niveau d'équipement n'est pas comparable.

Mais ces machines présentent des atouts qui justifient l'investissement. "On peut l'atteler derrière un Renault 60", s'amuse à citer comme exemple Bruno Fairé, de la société Naotec. Dotées d'une centrale hydraulique, les rogneuses traînées, dont le poids tourne autour de 1,5 tonne, ne nécessitent qu'une prise de force et un attelage deux points. Eventuellement un distributeur. Un tracteur de 50 chevaux et de 50 ans d'âge suffit alors à en trainer une. "En comparaison, les machines portées de 1,2 à 1,3 tonne imposent un tracteur assez puissant pour pouvoir les relever, mais aussi suffisamment lesté pour garder un bon équilibre", ajoute Mathieu Crochet, de la société Kirogn. Le comportement routier des rogneuses traînées autorise des vitesses de déplacement plus importantes. Avec le centre de gravité assez bas de ces appareils, les trajets sont plus sécuritaires et plus sereins, un atout pour les exploitations au parcellaire dispersé. 

Une voie variable pour s'adapter aux différentes configurations

En outre, la voie variable des machines traînées permet d'être aussi stable dans les vignes à 2 m, avec des épaisseurs de végétation de 60 cm que dans les vignes à 3 m avec 1,50 m d'épaisseur. "Avec des rogneuses portées, il est plus sécuritaire de changer de tracteur, pour un modèle plus large, si on veut garder une bonne stabilité quand on passe d'une vigne de 2 m à une parcelle à 3 m d'interrang", précise Cyrille Fournier de la société Ero. 

La position arrière des rogneuses traînées présente l'avantage de ne pas encrasser les grilles de la calandre, ni le parebrise du tracteur, contrairement au modèle porté frontal. En revanche, ce dernier se distingue par la reprise des bois tombant et/ou croisés avant le passage des roues du tracteur, ce qui évite que ces dernières cassent les bois. 

S'adapter aux fourrières

 

 
Kirogn personnalise ses rogneuses comme ici avec cette machine aux couleurs du stade rochelais.
Kirogn personnalise ses rogneuses comme ici avec cette machine aux couleurs du stade rochelais. © Kirogn

"Pour la circulation routière, notre rogneuse dispose de sa carte grise, comme c'est le cas pour tout véhicule de 1,5 tonne et plus", précise Mathieu Crochet. Autre particularité, la rogneuse Kirogn dispose d'un timon réglable qu'on peut raccourcir, notamment quand les fourrières sont un peu courtes. Le train roulant de cet appareil se distingue par la position décalée entre les roues avant et les roues arrière, "pour répartir le poids sur le sol". Cette machine est proposée en option en version Isobus. 

 

 
Naotec se distingue par une tourelle au niveau de l'articulation. Brevetée, ce système se veut plus robuste.
Naotec se distingue par une tourelle au niveau de l'articulation. Brevetée, ce système se veut plus robuste. © L. Vimond

Chez Naotec, la rogneuse se caractérise par un timon qui se déploie hydrauliquement, que l'on peut rétracter ponctuellement depuis la cabine, dans les fourrières courtes.

 

 
Naotec propose un séquençage de bout de rangs pour faciliter les demi-tours.
Naotec propose un séquençage de bout de rangs pour faciliter les demi-tours. © Naotec

Elle bénéficie d'un séquençage de bout de rang personnalisable selon les conditions. "On peut gérer des mouvements soit d'un côté, soit de manière simultanée des deux côtés, ajoute Bruno Fairé. Au besoin, toutes les fonctions se pilotent via un jeu de combinaisons avec un joystick et quatre boutons." Autre particularité de cet outil, un système de tourelle en guise d'articulation robuste et des lamiers périphériques qui se replient vers l'avant. "Sur la route, la rogneuse est contenue dans un cube de 2,5 m de côté."

 

 
Ero propose une fonction miroir qui permet de permuter entre la gauche et la droite les réglages de chaque côté lors des demi-tours.
Ero propose une fonction miroir qui permet de permuter entre la gauche et la droite les réglages de chaque côté lors des demi-tours. © Ero

Homologuée sur la route, la rogneuse Xiew sur châssis trailer de Ero se caractérise par la possibilité de travailler en symétrique ou en asymétrique et d'intégrer une fonction miroir. "Après avoir réglé le côté gauche, on peut choisir de dupliquer ces réglages à droite, en appuyant sur un bouton, ou de gérer des paramètres distincts à droite, comme dans les dévers où il est possible de décaler les éléments de coupe : une fonction miroir échange les réglages gauche-droite lors de chaque demi-tour", explique Cyrille Fournier. Depuis l'unité de contrôle, il est possible de paramétrer plusieurs configurations de réglages, par exemple fourrière et rang, une simple pression sur un bouton permettant de passer de l'une à l'autre.

Les plus lus

Le Biogel d’AquaGreen Protect est pulvérisé sur la vigne sous forme de mousse. En séchant, cette dernière protégerait la vigne du gel.
Lutte contre le gel de la vigne : deux nouveaux produits un peu givrés

Deux firmes viennent de lancer des produits visant à lutter contre le gel de la vigne via la création d’une gangue protectrice…

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Le Dyna-Drive est un outil de travail du sol auto-animé réalisant un mulchage en superficie.
« Le Bomford Dyna-Drive est un outil interrang entre le rolofaca et le rotavator »

Jérôme O’Kelly utilise depuis quatre ans un outil de travail du sol auto-animé.

Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole