Aller au contenu principal

Tension
Les représentants professionnels tapent du poing sur la table

Face aux risques de non consommation de l'enveloppe OCM, les représentants OCM sont de plus en plus inquiets.

Environ de 40 millions d'euros de fonds européens auxquels devaient bénéficier la filière vin, pourraient être rendus à Bruxelles en raison d'un rythme de décaissement des aides trop lent.
Environ de 40 millions d'euros de fonds européens auxquels devaient bénéficier la filière vin, pourraient être rendus à Bruxelles en raison d'un rythme de décaissement des aides trop lent.
© Christian Lambiotte/CE

Que se passera-t-il au prochain Comité vin de FranceAgriMer prévu le 12 juin ? 40 millions d'euros risquent de ne pas être consommés à temps (15 octobre 2013) et d'être restitués à Bruxelles. Ce serait ainsi 40 millions d'euros en moins pour financer les quatre programmes d'aides du plan national : restructuration, investissement, promotion et distillation des sous-produits. Depuis mars dernier, date à laquelle les représentants professionnels ont appris que le rythme de décaissement n'était pas assez soutenu (notamment à cause d'un manque de personnel administratif), les responsables tentent de mettre la pression : ils ont claqué la porte du Comité vin de FranceAgriMer (fait extrêmement rare), ont écrit au ministre pour réclamer un rendez-vous d'urgence. Mais pour l'instant, rien n'y fait. La solution serait d'augmenter la puissance des versements en faisant passer le taux d'avancement sur le versement de l'aide de 20% à 50%. Cette décision revient à la direction générale du Budget de la Commission européenne. Elle aurait été contactée par le Ministre de l'agriculture français mais serait assez réticente (récupérer des fonds, en ces temps de crise, est évidemment tentant).

Les responsables professionnels doivent se retrouver le 4 juin au sein de l'association générale des producteurs de vin (où siègent les principaux syndicats viticoles) pour faire le point sur cet épineux sujet. Mais, déjà, certains évoquent une possible démission du Comité vin de FranceAgriMer si aucune réponse n'était apportée le 12 juin, arguant qu'ils ne sauraient supporter la responsabilité d'une telle perte auprès de leur adhérents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Le fort pouvoir mellifère de la phacélie est un précieux allié dans les cultures. © Jouffray-Drillaud
La phacélie, une plante alliée du vignoble
La phacélie est une plante utilisée dans certains mélanges d’engrais verts viticoles pour son très fort pouvoir mellifère et sa…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole