Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Tension
Les représentants professionnels tapent du poing sur la table

Face aux risques de non consommation de l'enveloppe OCM, les représentants OCM sont de plus en plus inquiets.

Environ de 40 millions d'euros de fonds européens auxquels devaient bénéficier la filière vin, pourraient être rendus à Bruxelles en raison d'un rythme de décaissement des aides trop lent.
Environ de 40 millions d'euros de fonds européens auxquels devaient bénéficier la filière vin, pourraient être rendus à Bruxelles en raison d'un rythme de décaissement des aides trop lent.
© Christian Lambiotte/CE

Que se passera-t-il au prochain Comité vin de FranceAgriMer prévu le 12 juin ? 40 millions d'euros risquent de ne pas être consommés à temps (15 octobre 2013) et d'être restitués à Bruxelles. Ce serait ainsi 40 millions d'euros en moins pour financer les quatre programmes d'aides du plan national : restructuration, investissement, promotion et distillation des sous-produits. Depuis mars dernier, date à laquelle les représentants professionnels ont appris que le rythme de décaissement n'était pas assez soutenu (notamment à cause d'un manque de personnel administratif), les responsables tentent de mettre la pression : ils ont claqué la porte du Comité vin de FranceAgriMer (fait extrêmement rare), ont écrit au ministre pour réclamer un rendez-vous d'urgence. Mais pour l'instant, rien n'y fait. La solution serait d'augmenter la puissance des versements en faisant passer le taux d'avancement sur le versement de l'aide de 20% à 50%. Cette décision revient à la direction générale du Budget de la Commission européenne. Elle aurait été contactée par le Ministre de l'agriculture français mais serait assez réticente (récupérer des fonds, en ces temps de crise, est évidemment tentant).

Les responsables professionnels doivent se retrouver le 4 juin au sein de l'association générale des producteurs de vin (où siègent les principaux syndicats viticoles) pour faire le point sur cet épineux sujet. Mais, déjà, certains évoquent une possible démission du Comité vin de FranceAgriMer si aucune réponse n'était apportée le 12 juin, arguant qu'ils ne sauraient supporter la responsabilité d'une telle perte auprès de leur adhérents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole