Aller au contenu principal
Font Size

Politique
Les régions veulent une gouvernance décentralisée

Les différentes régions viticoles ont pour la première fois depuis longtemps définies une position commune à propos du rapport sur le plan de modernisation. Leur cheval de bataille : réclamer une politique réelle de décentralisation organisée autour de l’interprofession.

Ce sont 19  interprofessions qui sont apparues unies pour se faire entendre au sujet du plan de modernisation.
Ce sont 19 interprofessions qui sont apparues unies pour se faire entendre au sujet du plan de modernisation.
© P. Cronenberger

Serait-ce un tournant dans l'histoire de la politique viticole ? En tout cas, le front commun mené par les interprofessions viticoles françaises en mai sur le plan de modernisation fera date tant il fait figure d'exception. Cette unité est tellement unique que l'un des représentants confie : « personne ne s'y attendait, en particulier l'Etat ne l'avait pas prévu. Il partait du principe que nous étions tous divisés et que jamais le Languedoc et le Bordelais, la Bourgogne et le Val de Loire... pourraient parler d'une seule voix ». Il aura fallu que le pouvoir interprofessionnel régional soit, selon les interprofessions, remis en cause par le rapport sur le plan de modernisation pour que l'union ait lieu.

Améliorer la gouvernance

Ce rapport du plan de modernisation a été écrit après six mois de concertation des professionnels. Remis au ministre de l'agriculture fin avril, il devait faire l'objet d'un arbitrage ministériel pour qu'une version définitive soit présentée fin mai. L'un des thèmes centraux vise à améliorer l'efficience du système de gouvernance français. Le rapport propose que la gouvernance régionale s'organise autour de trois instances : les interprofessions, le conseil de bassin (constitué des représentants professionnels, des collectivités, l'Etat et notamment du préfet) et les CRINAO. Présentés comme des « lieux privilégiés de concertation », les Conseils de bassin jouent un rôle politique et économique prépondérant puisqu'ils interviennent sur « la maîtrise des volumes par le recherche de cohérence des mesures de régulation de l'offre des vins à indication géographique décidées par les interprofessions », « les politiques de promotion, de recherche et d'expérimentation définies par les interprofessions du bassin » et « l'organisation de la segmentation ». Le Conseil de bassin intervient aussi sur l'organisation des politiques publiques : « il contribue aux décisions, par exemple en matière de ventilation des actions au sein de la part régionale de l'enveloppe nationale ». Concernant le rôle des interprofessions, le rapport indique seulement que leur rôle est « à renforcer, concernant la capacité de mise en marché. On s'appuiera sur la nouvelle OCM qui prévoit d'élargir leurs missions pour une meilleure efficacité économique ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Certains constructeurs disposent de plusieurs offres pour une même puissance de tracteurs. © New Holland
Un tracteur haut de gamme ou deux low cost ?
Entre un tracteur d’entrée de gamme et un tracteur tout équipé, les prix peuvent aller du simple au double, voire au triple.…
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
distillation de rebèches et jus de presse champagne
L’aide à la distillation de crise est lancée pour la filière vin
Le conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer, qui s’est réuni le 3 juin, a acté les conditions d’application de l’aide à la…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole