Aller au contenu principal

EUROPE
Les parlementaires européens toujours mobilisés sur le vin

Alors que le Parlement peut se targuer d'avoir remporté la bataille des droits de plantation face à la Commission, les parlementaires européens veulent poursuivre leur action.

Astrig Lulling, présidente de l'intergroupe Vin du Parlement européen.
Astrig Lulling, présidente de l'intergroupe Vin du Parlement européen.
© Christian Creutz / Parlement européen

" Foutez-leur la paix ", a déclaré la très charismatique Astrig Lulling, présidente de l'intergroupe Vin du Parlement européen, le 24 octobre dernier, à propos d'une éventuelle nouvelle réforme du secteur. Si les termes sont directs, c'est que les services de la Commission ont lancé cet été un appel d'offres visant à évaluer la compétitivité des vins européens. Un signe de plus qui laisse à penser, comme les représentants professionnels français le craignent, qu'une nouvelle réforme du secteur vins pourrait intervenir plus vite que prévu.
Déjà, le bilan de l'OCM vin de la Commission européenne paru en décembre 2012 préconisait une nouvelle segmentation de vins avec la création d'une catégorie vins de cépage. Depuis AOP et IGP français n'ont de cesse d'agiter le drapeau rouge car leurs représentants professionnels y voient une attaque à la politique de la qualité. Et la crainte reste forte même si le Commissaire Ciolos a affirmé que la Commission " n'envisage pas d'engager une nouvelle réforme du secteur " et a pris position contre la création d'une nouvelle catégorie " vins de cépage ". Reste que son mandat se termine à l'automne prochain et qu'il est difficile de prévoir les intentions du futur Commissaire à l'agriculture...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole