Aller au contenu principal

Australie
Les gagnants et les perdants du changement climatique


" Le changement climatique va considérablement modifier le visage de la viticulture australienne. Il y aura des gagnants mais aussi des perdants ", estime Leanne Webb, étudiante-chercheur au CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation). Les vignerons australiens doivent se préparer à ces changements afin d´éviter des pertes en qualité et en rendement , poursuit-elle. La température dans toutes les régions de production australiennes pourrait augmenter d´ici 2030 de 0,3 à 1,7 degré Celsius ce qui affecterait la qualité de la vendange et donc le prix payé pour une tonne de raisin qui pourrait ainsi diminuer de 12 à 57 %. La vulnérabilité de la filière viticole au changement climatique est d´autant plus grande que le style du vin est très lié au climat régional. Or, les températures dans certaines régions seront trop élevées durant la période de maturation pour produire des vins équilibrés avec les cépages qui y sont actuellement implantés.
La production viticole australienne pourrait se déplacer au sud du continent, dans des zones plus fraîches. ©D. R.

La seule réponse à apporter au réchauffement du climat, selon Leanne Webb, est de délocaliser le vignoble vers des zones plus fraîches soit les côtes sud de l´Australie ou encore la Tasmanie, une île au sud de l´Australie.
Le pinot noir ou le sauvignon blanc pourraient ainsi y retrouver des conditions optimales de production alors que la production de ces cépages diminuerait dans les zones où ils sont actuellement implantés.
Le nombre de cépages disponibles dans les régions devenues chaudes voire très chaudes est
également appelé à diminuer. La filière devrait étudier la création de variétés adaptées à cette nouvelle donne climatique, estime encore Leanne Webb.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole