Aller au contenu principal
Font Size

Australie
Les gagnants et les perdants du changement climatique


" Le changement climatique va considérablement modifier le visage de la viticulture australienne. Il y aura des gagnants mais aussi des perdants ", estime Leanne Webb, étudiante-chercheur au CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation). Les vignerons australiens doivent se préparer à ces changements afin d´éviter des pertes en qualité et en rendement , poursuit-elle. La température dans toutes les régions de production australiennes pourrait augmenter d´ici 2030 de 0,3 à 1,7 degré Celsius ce qui affecterait la qualité de la vendange et donc le prix payé pour une tonne de raisin qui pourrait ainsi diminuer de 12 à 57 %. La vulnérabilité de la filière viticole au changement climatique est d´autant plus grande que le style du vin est très lié au climat régional. Or, les températures dans certaines régions seront trop élevées durant la période de maturation pour produire des vins équilibrés avec les cépages qui y sont actuellement implantés.
La production viticole australienne pourrait se déplacer au sud du continent, dans des zones plus fraîches. ©D. R.

La seule réponse à apporter au réchauffement du climat, selon Leanne Webb, est de délocaliser le vignoble vers des zones plus fraîches soit les côtes sud de l´Australie ou encore la Tasmanie, une île au sud de l´Australie.
Le pinot noir ou le sauvignon blanc pourraient ainsi y retrouver des conditions optimales de production alors que la production de ces cépages diminuerait dans les zones où ils sont actuellement implantés.
Le nombre de cépages disponibles dans les régions devenues chaudes voire très chaudes est
également appelé à diminuer. La filière devrait étudier la création de variétés adaptées à cette nouvelle donne climatique, estime encore Leanne Webb.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole