Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

« Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre pour demander un prêt garanti par l’État »

Patrick Sgro, directeur du marché de l’Agriculture du Crédit Agricole Alpes Provence, explique en quoi consiste le Prêt garanti par l’État (PGE) mis en place le 25 mars dernier pour soulager la trésorerie des entreprises françaises.

Patrick Sgro, directeur du marché de l’Agriculture du Crédit Agricole Alpes Provence.
© CREDIT AGRICOLE

En quoi consiste le prêt garanti par l’État (PGE) ?

Le PGE est un dispositif qui permet à l’État de garantir les prêts octroyés aux entreprises de toute taille et de toute forme juridique, dans la limite de 1,5 milliard d’euros de chiffres d’affaires, grâce à un fonds de garantie de 300 milliards d’euros. Il se déroule en deux étapes. La première permet de bénéficier pendant 12 mois d’un prêt sans paiement de capital ni d’intérêts. Puis, à l’issue de cette période, le bénéficiaire a le choix entre rembourser son prêt en une fois ou l’amortir sur une durée maximale de 5 ans. En tant que banque, nous ne prenons aucun intérêts sur ce prêt mais l’emprunteur est toutefois chargé de payer 0,25% du montant total à BPI France en guise de contre-garantie.

Quelles sont les conditions à respecter pour pouvoir bénéficier du PGE ?

Le PGE a été créé pour venir en aide aux entreprises qui étaient en bonne santé avant la crise du coronavirus. Donc celles qui étaient en difficulté avant (fonds propres négatifs, pas de capacité de remboursement) ne sont pas éligibles à ce dispositif. D’autre part, le montant du prêt ne peut excéder 25% du chiffre d’affaires de 2019, ou deux années de masse salariale pour les entreprises créées depuis le 1er janvier 2019.

Quelle est la démarche à effectuer ?

Il faut d’abord prendre contact avec son conseiller. Au Crédit Agricole, nous organisons systématiquement une rencontre virtuelle avec nos clients afin d’étudier l’éligibilité du dossier sur la base des documents comptables précédents, jusqu’à 18 mois. Puis, nous définissons ensemble le montant du prêt. Le client doit ensuite se rendre sur le site de BPI France qui centralise les demandes afin de remplir le formulaire d’attestation, qui permet de récupérer un jeton nécessaire pour que nous puissions enclencher la mise à disposition des fonds.

Y a-t-il des critères permettant de faire passer certains dossiers en premier ?

Dès que les clients nous contactent nous analysons rapidement les dossiers afin de définir l’urgence. Ceux qui ont des employés et donc des salaires à payer seront traités plus rapidement, car pour eux il faut que ça aille vite. Nous nous engageons à répondre aux entreprises les plus en difficultés sous 5 jours.

Quel est le délai maximum pour pouvoir déposer son dossier de demande de prêt ?

Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour faire leur demande, ce qui laisse un peu de marge de manœuvre à celle qui ne sont pour le moment pas dans l’urgence.

Quels sont les profils des entreprises ayant fait une demande de PGE auprès de votre caisse régionale ?

À ce jour, nous avons reçu près de 2700 demandes de professionnels, dont autour de 300 sur le marché de l'agriculture, émanant notamment de pépiniéristes, vignerons, caves coopératives, et maraîchers.

 

Lire aussi " [ Covid-19 ] Quelles mesures de soutien activer pour son entreprise viti-vinicole ?"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole