Aller au contenu principal

« Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre pour demander un prêt garanti par l’État »

Patrick Sgro, directeur du marché de l’Agriculture du Crédit Agricole Alpes Provence, explique en quoi consiste le Prêt garanti par l’État (PGE) mis en place le 25 mars dernier pour soulager la trésorerie des entreprises françaises.

Patrick Sgro, directeur du marché de l’Agriculture du Crédit Agricole Alpes Provence.
© CREDIT AGRICOLE

En quoi consiste le prêt garanti par l’État (PGE) ?

Le PGE est un dispositif qui permet à l’État de garantir les prêts octroyés aux entreprises de toute taille et de toute forme juridique, dans la limite de 1,5 milliard d’euros de chiffres d’affaires, grâce à un fonds de garantie de 300 milliards d’euros. Il se déroule en deux étapes. La première permet de bénéficier pendant 12 mois d’un prêt sans paiement de capital ni d’intérêts. Puis, à l’issue de cette période, le bénéficiaire a le choix entre rembourser son prêt en une fois ou l’amortir sur une durée maximale de 5 ans. En tant que banque, nous ne prenons aucun intérêts sur ce prêt mais l’emprunteur est toutefois chargé de payer 0,25% du montant total à BPI France en guise de contre-garantie.

Quelles sont les conditions à respecter pour pouvoir bénéficier du PGE ?

Le PGE a été créé pour venir en aide aux entreprises qui étaient en bonne santé avant la crise du coronavirus. Donc celles qui étaient en difficulté avant (fonds propres négatifs, pas de capacité de remboursement) ne sont pas éligibles à ce dispositif. D’autre part, le montant du prêt ne peut excéder 25% du chiffre d’affaires de 2019, ou deux années de masse salariale pour les entreprises créées depuis le 1er janvier 2019.

Quelle est la démarche à effectuer ?

Il faut d’abord prendre contact avec son conseiller. Au Crédit Agricole, nous organisons systématiquement une rencontre virtuelle avec nos clients afin d’étudier l’éligibilité du dossier sur la base des documents comptables précédents, jusqu’à 18 mois. Puis, nous définissons ensemble le montant du prêt. Le client doit ensuite se rendre sur le site de BPI France qui centralise les demandes afin de remplir le formulaire d’attestation, qui permet de récupérer un jeton nécessaire pour que nous puissions enclencher la mise à disposition des fonds.

Y a-t-il des critères permettant de faire passer certains dossiers en premier ?

Dès que les clients nous contactent nous analysons rapidement les dossiers afin de définir l’urgence. Ceux qui ont des employés et donc des salaires à payer seront traités plus rapidement, car pour eux il faut que ça aille vite. Nous nous engageons à répondre aux entreprises les plus en difficultés sous 5 jours.

Quel est le délai maximum pour pouvoir déposer son dossier de demande de prêt ?

Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour faire leur demande, ce qui laisse un peu de marge de manœuvre à celle qui ne sont pour le moment pas dans l’urgence.

Quels sont les profils des entreprises ayant fait une demande de PGE auprès de votre caisse régionale ?

À ce jour, nous avons reçu près de 2700 demandes de professionnels, dont autour de 300 sur le marché de l'agriculture, émanant notamment de pépiniéristes, vignerons, caves coopératives, et maraîchers.

 

Lire aussi " [ Covid-19 ] Quelles mesures de soutien activer pour son entreprise viti-vinicole ?"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole