Aller au contenu principal
Font Size

Matériel végétal
Les dépérissements sur riesling sous surveillance

Matériel végétal < Quelques cas de dépérissement ont été observés en Alsace sur riesling. Les porte-greffes 3309C et gravesac sont à surveiller.

Pied de Riesling/3309C âgé 
de 4 ans, vue rapprochée 
du porte greffe avec crevasses 
et quelques points nécrotiques.
Pied de Riesling/3309C âgé
de 4 ans, vue rapprochée
du porte greffe avec crevasses
et quelques points nécrotiques.
© Civa

" En 2013, plusieurs situations de dépérissement ont été identifiées sur de jeunes plantations de riesling en association avec les porte-greffes 3309C et gravesac, deux porte-greffes non majoritaires en Alsace, certes, mais quand même conseillés sur sols de graves et sols acides ", observe Guillaume Arnold, ingénieur matériel végétal au CIVA (Comité interprofessionnel des vins d'Alsace). " Le dépérissement se manifeste en général en troisième feuille, d'abord par une apparition de crevasses sur le porte-greffe alors que la partie supérieure au point de greffe reste intacte ", commente Guillaume Arnold. " Cela conduit, par la suite, à un jaunissement des feuilles résultant probablement d'une mauvaise alimentation en eau et en éléments minéraux. S'en suit une perte de vigueur et, à terme, la mort du cep ", ajoute-t-il. Ces symptômes s'apparentent fortement à ceux fréquemment observés sur 161-49C dans d'autres vignobles.


Matériel végétal ou milieu


Face à ce phénomène encore très limité en Alsace, les professionnels s'interrogent sur l'origine du problème. Deux hypothèses se dégagent. La première évoque une origine physiologique résultant des conditions climatiques 2012 et 2013 marquées par des périodes de déficit hydrique sévères accompagnées de fortes chaleurs (le riesling y est très sensible), mais également de vagues de grand froid.
Une seconde hypothèse s'interroge sur l'origine biologique liée à la présence d'un pathogène inconnu. " Le même phénomène avait été observé à la fin des années 80 avec le même porte-greffe 3309C associé à différents cépages dans d'autres régions viticoles (vallée de la Loire, Gers, Gironde, Savoie) mais jamais pour le riesling ", souligne Guillaume Arnold. " Par ailleurs, il semble y avoir une sensibilité clonale particulière pour trois clones -- deux clones français (1090 et 1091) et un clone allemand (198-25 Gm) -- lorsqu'ils sont greffés sur 3309C ou gravesac bien que d'autres soient également concernés. Les mêmes clones greffés sur les autres porte-greffes se développent tout à fait normalement. "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole