Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Commerce du vin
Les côtes du rhône tirent leur épingle du jeu

Dans un univers de plus en plus concurrentiel, les vins des côtes du rhône continuent malgré tout d´afficher des chiffres de vente en légère hausse.


Les vins des côtes du rhône restent des « vins tendances », selon Inter-Rhône, malgré les turbulences du marché. Avec 1,3 milliard d´euros, le chiffre d´affaires en 2002 a augmenté d´1,4 % par rapport à l´année précédente tandis qu´en volume, avec 479 millions de bouteilles vendues, la hausse est de 0,6 %. « Un des atouts des côtes du rhône est d´avoir su stabiliser les cours du vrac. Ainsi, depuis 1998, les variations de cours en AOC régionale rouge n´ont pas dépassé 2 % contre 18 % auparavant. Ce qui est un gage de sérieux pour nos clients », explique Jérôme Villaret, d´Inter-Rhône. « Cette stabilisation a permis l´émergence d´un nouveau segment qualitatif que le marché est prêt à payer ». Mais ces vins des côtes du rhône sont surtout « tendance » à l´export.

« Pas question de copier le Nouveau Monde »
En 2002, les ventes à l´exportation sont en hausse de 4 % en valeur même si elles accusent une baisse d´1 % en volume. Une diminution liée à une baisse des rendements entraînant une stabilisation voire une diminution des volumes disponibles. « Sur ce point, nous devons rester vigilants », estime Michel Bernard, président d´Inter-Rhône. « Aujourd´hui, 60 à 70 % de la production des côtes du rhône est apte à faire du village et certains vignerons changent de catégorie occasionnant un nouveau positionnement qualitatif. C´est une réponse à la recherche d´excellence que nous avons instaurée. Quant à copier le Nouveau Monde c´est à dire produire des AOC moins chers pour conquérir le marché, il n´en est pas question. » Pour Michel Bernard, il ne peut être question de toucher au rendement à la parcelle qui doit obéir à une seule logique agronomique. Quant à une augmentation des surfaces plantées voire un élargissement de l´aire d´appellation, ce qui s´inscrirait alors dans une logique économique, Michel Bernard ne l´exclue pas.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les vins nature bousculent les codes de la communication
Les vins nature construisent peu à peu leur notoriété, et s’appuient pour cela sur des stratégies de communication fortement…
Trois enjambeurs Kremer font déjà partie du parc, un quatrième est en commande. © Château Montrose
"Nous allons vers une viticulture sans carbone"
Au Château Montrose, le parc d’enjambeurs est en transition vers le tout-électrique, et trois mille mètres carrés de panneaux…
Vignette
Patrimoine : comment transmettre à moindre coût ?
Afin d’alléger la fiscalité des transmissions de patrimoine, il est souvent indispensable de donner progressivement pour éviter…
Vignette
Petite restauration et dégustations de vin : quelques règles à connaître
Proposer des mets pour accompagner la dégustation des vins de l’exploitation est une piste pour conquérir des clients. Lorsqu’…
Sur les chariots élévateurs électriques, la baisse de consommation d'énergie peut atteindre 20 % en passant d'une technologie acide-plomb aux accumulateurs lithium fer phosphate. © Jungheinrich
Des batteries en pleine évolution 
Plomb, lithium-ion, lithium fer phosphate, nickel métal hydrure… Les technologies de batterie (ou accumulateurs) se multiplient.
La nouvelle règlementation sur les pratiques œnologiques entre en vigueur le 7 décembre
La règlementation européenne sur les pratiques œnologiques change demain samedi 7 décembre. Pas de modifications majeures à noter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole