Aller au contenu principal

Cépages
Les côtes du brulhois militent pour l´abouriou

Les viticulteurs de l´AOVDQS côtes du brulhois souhaitent obtenir la réintroduction du cépage abouriou dans leur démarche d´accession à l´AOC.


L´abouriou est un cépage noir issu de la moyenne vallée de la Garonne. Ce cépage est précoce, fertile mais de vigueur modérée et adapté aux conditions difficiles. Il produit des vins très colorés, charpentés et peu acides. Le syndicat des côtes de brulhois, actuellement engagé dans une démarche d´AOC espère obtenir sa réintroduction, l´abouriou n´apparaissant pas dans l´encépagement en VDQS.

Dans les années soixante, plus de 900 hectares étaient plantés en abouriou en France. Mais au fil du temps, celui-ci a progressivement décliné. Toutefois, l´AOC côtes du marmandais l´a conservé en tant que cépage secondaire. Il tend même aujourd´hui à remplacer le gamay.
Des travaux de sélection avaient été menés en 1975, aboutissant à l´agrément de trois clones. En 2004, ce travail de sélection a été relancé avec l´objectif de créer un conservatoire de l´abouriou afin d´anticiper la disparition des plus vieilles parcelles et de leur patrimoine et de permettre à une région de se réapproprier un vieux cépage local. La difficulté dans ce travail étant l´amalgame souvent fait entre abouriou et beaujolais lors des plantations et des revendications. Des souches ont été sélectionnées en côtes du marmandais et en côtes du brulhois et des bois ont été prélevés cet automne.
Le travail de sélection de l´abouriou a été relancé en 2004 avec l´objectif de créer un conservatoire. ©Patrick Artinian
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Le vin en canette vise le créneau premium
Après le lancement d’un cru du Beaujolais fleurie conditionné en canette en novembre 2020 par Les vins de Vicky, l'entreprise La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole