Aller au contenu principal

Les Anglais préfèrent les rouges sucrés et fruités

CÔTES DU RHÔNES >> Premier marché export de l’appellation, l’Angleterre a été la cible d’une large étude menée par Inter Rhône, en partenariat avec l’Institut Good Sense Research afin d’adapter les vins à la demande du consommateur britannique.

GOÛTS DES CONSOMMATEURS Les Anglais aiment les vins du Nouveau monde
GOÛTS DES CONSOMMATEURS Les Anglais aiment les vins du Nouveau monde
© Inter Rhône/Good Research.

L’enquête menée par Inter Rhône avait pour objectifs de connaître les préférences gustatives des consommateurs anglais pour des vins vendus entre 3 et 5 £. Elle a également cherché à déterminer le profil des côtes du rhône le plus apprécié des consommateurs anglais et à le comparer aux vins concurrents internationaux, leaders sur le marché anglais. Les œnologues de l’interprofession ont élaboré 12 vins rouges ayant une base commune et variant selon trois critères : couleur (IC de 5 à 8), fruité et sucrosité (1,6 à 4,5g/l de sucres résiduels, et plus ou moins de glycérol). Les vins ont été soumis à 430 consommateurs moyens, qui les ont classés selon leurs préférences.

 

Pas assez de fruit

Les Anglais préfèrent les côtes du rhône les plus sucrés. Ils les décrivent comme les plus fruités, avec de jolis arômes, du corps, à la fois puissants, concentrés et faciles à boire. Tous les côtes du rhône dégustés ne sont pas assez fruités ni assez sucrés au goût des consommateurs anglais, par rapport aux vins du Nouveau Monde, qui eux-mêmes, sont aussi jugés insuffisamment fruités et sucrés. Parmi les huit vins leaders testés, les préférences suivent le taux de sucre des différents vins, avec l’australien Rose-mount Estate en tête du classement (7 g/l de sucres réduc- teurs), suivi par le chilien Concha y Toro et le californien Blossom Hill. L’équilibre du vin, son boisé, sa rondeur et son côté chaud et épicé sont appréciés. Contrairement à ce qui ressort du test, les Anglais disent accorder davantage d’importance au fruité qu’au sucre. “ Les résultats de cette étude nous ont conforté dans l’idée d’encourager les caves à élaborer des vins selon une segmentation claire du type fruité-corsé. Cela nous a aussi permis d’organiser les programmes de recherche: amélioration de la couleur, de la perception tannique, développement du caractère fruité allant de pair avec la sucrosité et éradication des déviations organoleptiques ”, indique Christophe Riou, directeur technique d’Inter Rhône.
MARIE SAVIN

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation de filets d'ombrage pourrait être un levier à moyen terme pour s'adapter à la hausse des températures et le changement du profil des vins. © CA 84
Cinq pratiques viticoles pleines d’avenir
Autres temps, autres mœurs. Le changement du climat et l’avènement de l’agroécologie vont faire évoluer petit à petit le…
Robert Plageoles, vigneron au domaine éponyme, a fait référencer les pieds de vigne sauvage de la forêt de Grésigne afin de les protéger des arrachages intempestifs. © J. Gravé
La vigne sauvage, un potentiel en tant que porte-greffe à explorer
Dans le Tarn, Robert Plageoles, du domaine Plageoles, se passionne pour la vigne sauvage, ou Vitis sylvestris. Persuadé que son…
Flavescence dorée : la réglementation évolue
Début 2021, un nouvel arrêté de lutte contre la flavescence dorée et son agent vecteur devrait être publié. Des discussions sont…
Les turricules témoignent de la présence de vers de terre, et donc d'une partie de l'activité biologique. © C. Gloria
À la reconquête de la fertilité biologique des sols viticoles
Anciennement perçu comme un simple réservoir, le sol et son fonctionnement reviennent petit à petit au centre des préoccupations.
 © J.- C. Gutner
S’adapter petit à petit à soigner la vigne autrement
Les produits de protection des plantes que l’on connaît classiquement ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Mais il faut…
En Bretagne, Edouard Cazals crée le premier domaine viticole professionnel
En 2018, Édouard Cazals, vigneron au domaine La cabane aux longues vignes, a planté deux hectares de vigne près de l'estuaire de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole