Aller au contenu principal

Oenologie
L´éraflage serait intéressant pour les beaujolais de garde

L´éraflage dans le Beaujolais est déconseillé pour l´élaboration de vins primeurs, mais s´avèreintéressant pour les vins de garde.


Contrairement aux idées reçues, l´éraflage accentue dans certains cas les goûts végétaux. Dans certains cas seulement car les vins primeurs « accusent plus le coup » que les vins de garde. « L´éraflage, par trituration, augmente le volume de bourbes et les composés `en C6´ responsables des goûts végétaux », explique Benoît Labarbe de la Sicarex Beaujolais. « Pour les vendanges éraflées, les notes végétales dominent en dégustation primeur mais s´amenuisent au cours du temps, alors que les notes fruitées, très peu citées en dégustation primeur, ont tendance à s´exprimer avec le temps », souligne Valérie Lempereur de l´ITV de Villefranche-sur-Saône. Pour les vins de garde, les tendances végétales sont rapidement dominées par les notes d´épices et de fruits évolués.
©D. R.

Aérer plus intensément le vin
D´après ces résultats d´essais menés pendant dix ans par la Sicarex Beaujolais, l´éraflage paraît exclu de l´élaboration de vins primeurs. Il n´en reste pas moins qu´il peut être considéré comme une alternative aux perspectives d´évolution intéressantes. Et ceci pour l´élaboration de vins de plus longue garde. Dans ce cas, tout le process de vinification doit être revu. Il faudra aérer plus intensément le vin : « les résultats montrent clairement un important défaut de réduction, dû à une présence importante de bourbes sur les modalités éraflées » ; maîtriser les températures : « la fermentation, plus rapide qu´en vendange entière, s´accompagne d´une élévation importante des températures » ; revoir le sulfitage et le levurage : « On note une plus faible concentration initiale de levures dans le jus car la suppression des rafles conduit à une proportion plus grande du volume de jus sur le volume de vendange. »

Contradictoire sur le plan de l´image
Benoît Labarbe met en garde : « L´éraflage ne doit pas être considéré comme une technique de rattrapage, excepté en cas de grêle où l´on atténue les goûts de secs ». Pratique non explicitement interdite par les décrets d´A.O.C., « l´éraflage reste quelque peu contradictoire sur le plan de l´image », note Valérie Lempereur. « En effet, la question est de savoir si nous voulons continuer à mettre en avant notre spécificité beaujolaise de vinification en grappes entières en tant qu´argument de typicité de nos produits ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole