Aller au contenu principal

« L’écocep est un outil robuste et efficace »

Jean-Louis Francone, chef de culture du Château Roubine, à Lorgues (Var), utilise depuis deux ans l’Ecocep de CGC Agri. Il en apprécie son travail précis et sa robustesse.

A la tête du vignoble de Château Roubine (Var), dans l’aire d’appellation des Côtes-de-Provence, Jean-Louis Francone gère 80 hectares en cours de conversion à l’agriculture biologique. Pour lui, choisir ses interceps n’a pas été une mince affaire : « J’ai besoin d’outils solides. J’en ai essayé beaucoup mais peu s’adaptent à notre sol très caillouteux, et les tractoristes ne sont pas toujours très précautionneux. Sachant que je ne crois pas à l’outil miracle, j’ai décidé de combiner les passages avec le Discomatic de Boisselet et l’Ecocep de CGC Agri ». La solidité, mais aussi la précision, c’est ce qui l’a séduit sur ce dernier matériel. L’outil, qu’il a acheté avec toutes les options, comprend un disque auto-rotatif dont l’effacement hydraulique peut se faire avec ou sans palpeur. La résistance à l’effacement, réglable grâce à un système hydraulique basse pression, s’avère douce et conduit à un bon respect du cep. Le chef de culture l’utilise sur des vignes larges de 2,25 à 2,50 m, enherbées naturellement un rang sur deux avec travail du sol sous le rang, l’autre rang étant travaillé en totalité.

Un travail peu profond mais près du cep

L’Ecocep agit sur une petite profondeur. Jean-Louis Francone l’a réglé à dix centimètres environ. « Cela me permet avant tout de garder le pied propre. Le disque ne travaille pas vraiment le sol mais coupe les racines des adventices, et cela même près du cep. Si l’on peut passer aisément à 4 km/h sur des terrains alluvionnaires, je préfère rouler à 2,5 km/h sur mon terroir, j’obtiens un superbe résultat. » assure-t-il. Pour lui, l’Ecocep est un outil de précision, à partir du moment où il est bien réglé. « C’est une question de sensation, je règle la pression entre 30 bars en début de saison et 15 bars quand la terre est souple. Il faut trouver le compromis pour ne pas blesser les ceps mais faire du bon travail. L’année dernière, sur plantier, j’ai réussi à frôler les plants et ne laisser qu’un doigt de terre non travaillée. Autant dire que la finition à la main a été relativement facile ». Le premier passage de l’Ecocep intervient à la sortie de l’hiver, et trois autres sont généralement nécessaires jusqu’en juillet pour garder des vignes propres.

Simplicité d’utilisation et fiabilité

Coté pratique, Jean-Louis Francone estime que l’Ecocep est très simple d’utilisation. L’attelage est pour lui un jeu d’enfant, et les réglages sont faciles, bien que délicats. L’outil ne nécessite pas de puissance de traction ni de débit hydraulique importants, deux distributeurs sont utiles dans le cas de l’option de réglage hydraulique de l’écartement. Les disques sont peu coûteux et s’usent très peu, un jeu de disques par an étant suffisant. Le seul soucis rencontré lors de la dernière campagne est venu d’un manomètre défaillant. « C’est un outil fiable. Au final, on travaille relativement vite car il n’y a jamais de casse, contrairement à beaucoup de concurrents. Mais il faut garder à l’esprit que ces technologies permettent de maîtriser l’herbe sous le rang et non de l’éliminer entièrement » conclut-il.

 

 

 

repères :

Ecocep de CGC Agri

*Le domaine : Château Roubine, à Lorgues (Var)

*Largeur inter-rang : 2,25 à 2,50 m

*Type de sol : argilo-calcaire très caillouteux

*Vitesse d’avancement : 2,5 à 4 km/h

*Profondeur de travail : 10 cm environ

*Mode d’effacement : hydraulique

*Débit hydraulique : 8 l/min

*Prix en vignes larges : 8 440 € H.T

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole