Aller au contenu principal

Législation
Le vin classé produit inflammable

Ce serait nom du principe de précaution que le ministère de l'Environnement aurait adressé aux Drire (Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement) une circulaire en date d'octobre dernier « relative au classement du vin au titre de la nomenclature des installations classées ». Autrement dit, explique l'AGEV (association générale des entreprises viticoles), le vin est désormais reconnu comme un produit inflammable et les Drire ont le pouvoir de réglementer sur ce sujet, de vérifier que les entreprises ont pris les dispositions nécessaires et de les exiger le cas échéant. « Si cette circulaire s'applique, le coût sera colossal puisque cela signifie des doubles portes, des installations de sprinklers, des séparations par lots, des couloirs, de la ventilation. Le seuil pour être reconnu comme installation classée sera vite atteint : il a été fixé à 330 000 bouteilles », poursuit l'Agev. Celle-ci indique avoir cherché dans ses archives qui remontent au début du 19éme siècle et n'a jamais trouvé trace de vin ayant pris feu. Des assureurs contactés ont également affirmé n'avoir jamais connu un tel sinistre. L'Agev souhaite mobiliser l'ensemble de la filière sur le sujet, notamment sur un plan financier afin de mettre en place une contre-expertise à l'étude qui a débouché sur cette circulaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
Éric Moëc, ingénieur œnologue chez Badet Clément, réserve la bioprotection aux raisins vendangés à la main. Il s'agit des raisins issus d'un domaine que la Maison de négoce possède en propre.  © J. Gravé
La bioprotection, indissociable des itinéraires de vinification sans sulfites ?
Les levures non-Saccharomyces, ou bioprotection, sont presque systématiquement prescrites dans les itinéraires sans sulfites.…
Dans le cadre d'un bail, les aménagements d'agroforesterie s'envisagent de façon variable selon que l'intention de plantation intervient alors que le bail se conclut ou si c'est en cours de bail. © J.-C. Gutner/Archives
Parcelles en fermage et agroforesterie viticole : ne plantez pas à la va-vite !
L’agroforesterie viticole fait partie des solutions agroécologiques ayant le vent en poupe. Les notaires de Jurisvin sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole