Aller au contenu principal

vallée du rhône
Le syndicat général s’attaque à la défense du nom « Rhône »

À l’instar de Champagne, Cognac ou Châteauneuf-du-Pape, le syndicat général des côtes-du-rhône se lance dans une politique de défense du nom « Rhône ». « En 10 ans, le cours du côtes-du-rhône a grimpé de 70 % ce qui attire des convoitises, assure Philippe Pellaton qui entame son quatrième mandat de président du syndicat. Nous passons d’une politique défensive à une stratégie proactive. » Une campagne d’information de tous les metteurs en marché de la vallée du Rhône débutera la deuxième quinzaine de février. En partenariat avec l’Inao, la Direccte et un cabinet d’avocats spécialisé, les dépôts de marque en France seront systématiquement passés au crible. Ainsi, les IGP, sans IG et produits hors vallée du Rhône seront poursuivis. Les produits viticoles et non viticoles utilisant le mot « Rhône », usurpant la réputation de l’appellation souffriront des mêmes foudres. Les appellations comme ventoux, luberon, costières-de-nîmes ou vivarais pourront indiquer « Vignobles de la vallée du Rhône » sur leurs étiquettes si cette disposition figure dans leurs cahiers des charges. Les crus des côtes-du-rhône pourront, s’ils le souhaitent, ajouter sur leurs étiquettes « Cru des côtes-du-rhône » ou « Vignobles de la vallée du Rhône ». Des ODG comme celles de rasteau ou châteauneuf-du-pape n’ont, à ce jour, pas procédé à cette inscription.

Déjà des attaques du syndicat et de l’Inao

Des produits baptisés Rhône-Provence-Languedoc ou Rhône-Méditerranée ont déjà été attaqués par le syndicat associé à l’Inao. Les raisons sociales qui utilisent le mot « Rhône » pourront figurer sur les étiquettes pourvu que leur police de caractères soit au moins deux fois plus petite que le nom de l’appellation.

mettre l’une des deux photos au choix

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole