Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Tendance
Le « Sweet » mouvement est lancé

Le premier « Sweet Hours » s’est tenu les 23 avril chez Pompon à Bordeaux et à fait salle comble ; les verres étaient vendus 3,5€ et la bouteille 15€.
Le premier « Sweet Hours » s’est tenu les 23 avril chez Pompon à Bordeaux et à fait salle comble ; les verres étaient vendus 3,5€ et la bouteille 15€.
© Sweet Bordeaux

L'Union des grands vins liquoreux de Bordeaux a désormais une nouvelle identité : Sweet Bordeaux. Et plus que le nom, Sweet Bordeaux c'est aussi le label des vins moelleux et liquoreux de ses onze appellations, mais également le nom d'une campagne de communication pour le moins audacieuse qui cible les jeunes et les femmes. « L'idée est d'aller rencontrer les jeunes là où ils sont, car lorsqu'ils goûtent aux Sweet Bordeaux, ils les adoptent », relate Philippe Poquet, directeur commercial de Publicis Activ. L'agence de communication a en effet imaginé tout un univers « Sweet » adapté à sa cible. Ainsi sont organisés des apéros dits « Sweet Hours » animées par des « Sweet girls » dans des bars branchés où le Sweet Bordeaux est servi par des « Sweeters » sur fond de « Sweet Music ». Et ce n'est pas tout : le site Internet* de Sweet Bordeaux donne accès à une multitude de rubriques tendances notamment une page de recettes de tapas pour accompagner les Sweet Bordeaux ou encore la « Sweet Gallery » où l'on peut regarder les photos prises lors des « Sweet Hours ».

La « Sweet » tournée

« Nous nous concentrons sur les 15 « afterworks » du Sud-Ouest, en commençant par Bordeaux, puis le bassin d'Arcachon en juin-juillet, la côte basque en juillet-août et la Charente à l'automne. Et si l'année se passe bien, la campagne sera lancée à Paris en 2010 et en Belgique en 2011 » projette Philippe Poquet. « Publicis Activ a remporté le concours que nous avions lancé auprès d'agences de communication pour cibler de nouveaux consommateurs avec un budget de cent cinquante mille euros par an, explique Michel Garat, président de la Commission promotion sauternes. Car nous touchons pour l'heure une population d'âge mûr qui déguste nos vins sur du fois gras ou du roquefort. Nous souhaitons conserver ces consommateurs mais nous voulons également intéresser les jeunes ». Pari gagné !

www.sweetbordeaux.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole