Aller au contenu principal

A l'étude
Le Sud-Ouest s’interroge sur la création d’une IGP régionale rosé

À l’occasion de son assemblée générale, le 28 février, l’IVSO (Interprofession des vins du Sud-Ouest) a planché sur le projet de création d’une IGP régionale rosé.

Vignoble de Fronton.
Vignoble de Fronton.
© france-sudouest.com

Serait-il opportun de créer au sein des vins du Sud-Ouest, une IGP socle rosé ? Interrogés sur cette question par Frédéric Volle, du cabinet de conseil en stratégie et études de marché Abso Conseil, mandaté par l’Ivso, les distributeurs et les entreprises de production répondent positivement. Ils rejettent en revanche en bloc, la faisabilité d’une IGP régionale blanche et si les distributeurs montrent un certain intérêt pour une IGP régionale rouge, les entreprises de production jugent négativement cette proposition, estimant, compte tenu de la diversité des cépages et des terroirs, qu’il serait difficile de faire un produit homogène.

 

“ Sur vins rosés, cette contrainte est levée. Le vin rosé étant un produit technique, l’assemblage serait facilité et une certaine identité serait préservée ”, indique Frédéric Volle. De plus, avec le boom que connaissent les vins rosés, la France ne satisfait pas ses besoins et a dû importer en 2013 entre 1,5 et 2 millions d’hectolitres de vins rosés. “ Les vins rosés sont également en voie de prémiumisation mais qui va s’occuper de proposer une offre de vins rosés à moins de quatre euros la bouteille ? ” La réponse pourrait se trouver dans le Sud-Ouest.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole