Aller au contenu principal
Font Size

Le rosé français très apprécié aux Etats-Unis et déprécié en Asie

Dégustation de vin rouge à Vinexpo 2013. Les Asiatiques considèrent le vin rosé comme un mélange de rouge et de blanc ou comme  une ” boisson pour les filles “.
Dégustation de vin rouge à Vinexpo 2013. Les Asiatiques considèrent le vin rosé comme un mélange de rouge et de blanc ou comme une ” boisson pour les filles “.
© P. Cronenberger

Aux Etats-Unis, les jeunes raffolent du rosé


Les États-Unis s’affichent comme le nouvel eldorado du rosé. “ Les exportations françaises atteignent 17 M€ (+ 45 % de 2001 à 2012) et en volume de 28 923 hl (+ 38 %), assure Denis Lesgourdes, du vignoble éponyme de Bordeaux et d’Armagnac. Installé à New York, cet importateur croit fermement à la croissance de ce marché de 3 millions d’hectolitres de rosé qui absorbe 14 % de la consommation mondiale et réalise 13 % des ventes locales de vin. ” Le produit séduit les 21-45 ans et un public féminin des grosses métropoles. Les 21-34 ans, les consommateurs de demain, assurent déjà 25 % des ventes. “ Reste une différence en termes de demande pour des produits plus sucrés dans un pays très marqué par l’alimentation industrielle. Le cœur du marché, secteur le plus bataillé essentiellement par des vins de la zone dollar, se situe entre 7,99 $ et 9,99 $. Le Provence (14 % du marché) s’échange entre 9,99 $ et 14,99 $. l

En Asie, l'image du rosé est à créer


Sur le marché asiatique, tout le monde rêve de conquérir les 1,3 milliard de consommateurs chinois. Mais la consommation annuelle reste faible : 5 litres à Hong Kong, 2,4 litres au Japon, 2,2 litres en Chine, 0,9 litre à Taïwan, 0,8 litre en Corée du Sud. “ Et le rosé est mal connu, voire déprécié, souligne le Taiwanais Chenhao Chen, membre du National Kaohsiung University of Hospitality and Tourism. Les Asiatiques le considèrent comme un mélange de rouge et de blanc ou de produits locaux auquel on aurait ajouté de l’alcool. Le consommateur le stigmatise comme une ” boisson pour les filles “. Traversant deux fois l’équateur en conteneurs non-réfrigérés, le produit perd de ses qualités gustatives. Si le rouge est associé à la viande, le blanc aux fruits de mer, le rosé n’a pas d’identité propre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole