Aller au contenu principal

VITIBOT
Le robot 2.0 sera électrique

La start-up champenoise Vitibot enclenche une nouvelle étape dans le développement d’automoteurs robotisés pour la vigne. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir l’ébauche graphique d’un futur enjambeur autonome, animé électriquement. La solution d’enjambement a été privilégiée pour une question de stabilité. Doté de quatre roues motrices et directrices, l’engin devrait avoir une autonomie de 10 à 12 heures.

COLLARD

Des Turbipano en Champagne

Collard s’est associé avec Dagnaud pour adapter des panneaux récupérateurs sur enjambeurs. Traitant quatre rangs complets, les panneaux coulissent pour revenir à une largeur hors tout semblable à celle de l’enjambeur en position route. Les panneaux sont montés sur glissière, ce qui permet de les lever entièrement pour passer aisément au-dessus des vignes. Selon les besoins du viticulteur, Collard peut brancher cet équipement de pulvérisation sur des cellules existantes.

FRANQUET

Travail du sol pour la viticulture

Bien connu en grandes cultures, le constructeur de matériels de travail du sol Franquet débarque avec une offre de solutions de travail du sol. L’Axonais propose ainsi des outils porte-dents capables de scalper en surface, ou de décompacter en profondeur en ôtant les ailettes. Selon le type de sol, différentes sécurités de dents sont proposées, à ressort (deux types proposés) ou à élastomère. Derrière, il est possible d’installer des rouleaux à barres classiques ou un rouleau Synchrospire (deux spires entrelacées). Ce dernier rouleau est aussi utilisé en solo en viticulture en guise de rolofaca.

VERMANDE

Trois nouveaux enjambeurs

En collaboration avec le concessionnaire Hydro Viti, Vermande lance une nouvelle offre d’enjambeurs destinés à la Champagne. Elle complète l’enjambeur VV 1200 lancé l’an dernier à Épernay, dont elle reprend les principales caractéristiques : cabine, transmission hydrostatique Poclain. Baptisée 2204 V, cette nouvelle offre motorisée par Kohler se décline en trois puissances de 100 ch, 120 ch et 140 ch. Elle se distingue de la VV 1200 par un gabarit plus compact et par une voie variable mécanique, à définir à la commande, de façon à être plus accessible.

AVA-VITI

Une rogneuse à aspiration d’air

Le constructeur girondin dévoile une nouvelle rogneuse, dont l’aérodynamisme a été étudié pour aspirer le feuillage sans les grappes, permettant une coupe à une distance plus importante, laissant ainsi une marge de sécurité notamment quand on donne un mauvais coup de volant. Chaque lamier dispose d’une soupape de sécurité au cas où il toucherait accidentellement le sol, limitant ainsi tout dommage sur le lamier et le circuit hydraulique. Ce dernier intègre un bloc distributeur, piloté depuis un boîtier électronique en cabine et alimenté par une seule ligne hydraulique.

THIÉRART

Une benne pour les Grégoire G5

Pour les tracteurs enjambeurs polyvalents Grégoire G5, Thiérart propose un plateau à ridelles de dimensions 150 x 230 cm, capable de benner derrière, à gauche ou à droite.

ETR BRETON

Des rouleaux bêches pour aérer

Afin d’aérer le sol, ETR Breton monte des rouleaux bêches à quatre branches de 60 cm de large. Ces rouleaux sont orientables selon trois positions pour un travail plus ou moins agressif.

COLLARD

Effeuiller avec l’enjambeur qui pulvérise

Afin d’optimiser l’utilisation des enjambeurs, le constructeur champenois propose de monter le bloc compresseur de son effeuilleuse deux rangs en position centrale, sous la cabine, afin de laisser libre le plateau supérieur arrière, pour y placer une cellule de pulvérisation par exemple.

COLLARD

Effeuilleuse motorisée sur chenillard

Pour faire face au manque de puissance, notamment hydraulique, de certains chenillards, Collard propose d’installer un moteur pour animer l’outil, le moteur du chenillard ne servant alors plus qu’à l’avancement.

L’ensemble moteur et effeuilleuse se monte et se démonte rapidement.

KREMER ÉNERGIE

Un enjambeur électrique pour le travail du sol

Afin d’exploiter pleinement l’enjambeur électrique, Kremer Énergie décline une version dite T4H, dont l’un des packs de batteries a été déplacé derrière la cabine. Il libère ainsi de la place pour positionner un outil de travail du sol tiré en position centrale, ce qui n’était pas possible avec le T4E. Les autres caractéristiques restent identiques à son aîné.

Kremer Énergie propose également en option un chargeur rapide, pour recharger en 3 heures au lieu des 8 heures habituelles.

KREMER VITICOLE

Une prétailleuse qui rentre dans la camionnette

Le concessionnaire adapte un support mobile et pivotant pour monter une prétailleuse sur une chenillette. Monté sur support coulissant, un contrepoids se déplace vers la gauche en même temps que la prétailleuse se déporte vers la droite pour équilibrer l’ensemble. En outre, le support est rotatif pour pivoter la prétailleuse vers l’avant en position transport et pour pouvoir charger l’ensemble dans une camionnette.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole