Aller au contenu principal

Le résultat comptable des vignerons augmente

© Infographie Réussir

La santé des entreprises viticoles du sud Bourgogne s’améliore. C’est ce qui ressort du colloque Vitiscopie 2014 organisé par le réseau CER France de Saône-et-Loire le 14 janvier dernier à Mâcon. Malgré la petite récolte, le résultat annuel moyen en viticulture est en hausse pour 2014 : il est d’environ 38 000 euros par unité de main-d’œuvre familiale (UTAF), contre moins de 30 000 euros en 2006. Les viticulteurs coopérateurs ont des résultats plus faibles (29 000 euros par UTAF), mais plus stables dans le temps. Leur excédant brut d’exploitation (EBE) est meilleur pour 2014 bien que les charges aient passé la barre des 10 000 euros par hectare, ces deux dernières années ayant été demandeuses de main-d’œuvre (5,46 hectares par UMO).


Une hausse qui cache de fortes disparités


Pour les vignerons qui font de la bouteille, 2014 est une année record avec un résultat atteignant 48 000 euros par UTAF, grâce à une meilleure valorisation de la vendange 2013. Les grands domaines ainsi que les petits à forte valeur ajoutée apparaissent plus rentables.
Derrière ces chiffres se cache toutefois une grande disparité entre exploitations puisque 24 % des entreprises présentent toujours une mauvaise santé économique. Au vu de la tendance actuelle, les experts prévoient une année 2015 dans la même dynamique et conseillent à ceux qui le peuvent de consolider leur trésorerie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
[TAILLE DE LA VIGNE] "Changer de mode de taille lors de la conversion bio nous a permis de stabiliser les rendements"
Julien Cuisset, vigneron au Château Grinou, en Dordogne, est passé à la non-taille palissée afin de ne pas amputer ses rendements.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole