Aller au contenu principal

Europe
Le règlement sur la vinification biologique est sorti

Le comité permanent de l'agriculture biologique vient enfin de valider de nouvelles règles européennes pour le vin biologique. Elles s'appliqueront dès les vendanges 2012.

Le comité permanent de l'agriculture biologique vient de valider le règlement tant attendu, sur la vinification biologique.
Le comité permanent de l'agriculture biologique vient de valider le règlement tant attendu, sur la vinification biologique.
© Union Européenne

On attendait un règlement sur la vinification bio depuis plusieurs années. Il vient enfin d’arriver. Début février, le comité permanent européen de l’agriculture biologique a adopté des règles de production pour le vin biologique. La principale différence avec les vins traditionnels porte sur les teneurs en sulfites autorisées. Pour les vins biologiques, la teneur maximale est fixée à 100 mg/l pour le vin rouge, contre 150 mg/l pour les vins traditionnels, et 150 mg/l pour les vins blancs et rosés (contre 200 mg/l pour les vins traditionnels), avec un différentiel de 30 mg/l lorsque la teneur en sucre résiduel est supérieure à 2 g/l. Les vins biologiques n’auront pas le droit d’utiliser d’acide sorbique, ni la désulfuration. Et bien sûr, ils devront être élaborés à partir de raisins issus de l’agriculture biologique. Ce règlement entrera en vigueur pour les vendanges 2012. Les producteurs respectant cette nouvelle législation pourront alors utiliser le terme “ vin biologique ” sur leurs étiquettes, et devront apposer le logo biologique européen et le numéro de code de leur certificateur.

C. N.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole