Aller au contenu principal
Font Size

Cognac
Le réchauffement climatique confirmé

Raccourcissement du cycle végétatif de la vigne, modifications des caractéristiques de la vendange : le réchauffement climatique est confirmé dans le cognaçais.

 

Le résultat de l' étude menée en 2008  par la station viticole du BNIC (Bureau national interprofessionnel du cognac) sur l'évolution du climat sur la région des Charentes, est sans appel : « le réchauffement climatique régional est établi et concerne toutes les saisons », indique Laetitia Boitaud du BNIC. Les températures moyennes annuelles glissantes sur trente ans ont augmenté d'1°C sur la station météorologique de Saintes (17) et de O,8°C à Cognac. La hausse des températures minimales et maximales est équivalente. Le nombre de jours de très fortes chaleurs (température supérieure à 35°C) a augmenté. A l'inverse, le nombre de jours de température très basse (inférieure à -5°C) a diminué et le pourcentage du nombre de jours de gel en mars et avril est passé de 12 % en 1968 à 1987 à 6 % sur la période 1988-2007.

10 jours d'avance sur les vendanges

Si l'on s'en réfère à l'indice bioclimatique de Huglin qui caractérise le climat général d'une région, Cognac est passé d'un climat frais qui persistait jusque dans les années 80 à un climat tempéré. « L'évolution semble être en progression constante et pourrait atteindre la catégorie de climat « tempéré chaud », voire chaud dans les années extrêmes », souligne encore Laetitia Boitaud. Sur la vigne, ce réchauffement s'est traduit par un avancement de la date des vendanges de près de 10 jours, une augmentation du taux de sucre et une baisse d'acidité. Pour s'adapter à ces changements, la filière mise en premier lieu sur la sélection clonale de l'ugni blanc. L'étude du comportement de différents plants d'ugni blanc, récupérés lors de prospections ampélographiques a débuté. « Pour la première fois, nous avons constaté une variabilité entre des clones notamment au niveau du potentiel d'acidité des moûts ». Ce qui pourrait constituer une piste intéressante. Les travaux de sélection vont se poursuivre.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole