Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cépages
Le portrait-robot de la syrah

Grâce à son réseau de parcelles Opticoop, la CAPL a fait le point sur les caractéristiques agro-physiologiques de la syrah.


Dans le cadre du réseau Opticoop, les essais menés par la Coopérative agricole Provence Languedoc (CAPL) sur la syrah, démarrés il y a cinq ans ont permis l´étude de 175 variables chaque année (de l´analyse de sol aux analyses de moûts). La coopérative a ainsi pu dégager les axes généraux de connaissance du cépage syrah. Celle-ci apprécie les sols à pH plutôt élevé, supérieurs à 8/8,5. Elle redoute les terroirs squelettiques et exprime pleinement son potentiel qualitatif dans les sols profonds, bien pourvus en argile, dotés d´une capacité d´échanges cationiques élevée et d´un bon niveau de matière organique.
La syrah supporte une densité de plantation plutôt en phase avec les décrets en vigueur. Elle serait, selon le terroir, plus gourmande en azote, en potasse qu´un grenache. En revanche, elle nécessite moins de magnésie. La syrah a besoin d´une surface foliaire éclairée conséquente liée à un besoin de s´exprimer végétativement. Du point de vue de la sensibilité parasitaire, ce cépage peut vite devenir sensible à l´oïdium en cas de négligence. Enfin, il réalise sa maturation puis sa maturité grâce à un potentiel hydrique plus marqué que d´autres cépages.
La syrah supporte une densité de plantation plutôt en phase avec les décrets en vigueur. ©B. Compagnon
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les viticulteurs engagés dans les groupes 30 000 se retrouvent pour échanger et se former dans le but de faire baisser leurs IFT. © Crana
Groupes 30 000, la réduction des phytos à grande échelle
Le projet Groupes 30 000 du plan Ecophyto 2 a pour objectif d’accompagner 30 000 exploitations dans la réduction des produits…
[ESSAI/VIDEO] Citroën Berlingo Van 1.6 BlueHDI 100 - Une troisième génération très aboutie
Machinisme
Nous avons pris les commandes d’un Berlingo Van dans sa version Worker à l’équipement fourni et orienté « chantier ». Notre…
chocolatier patrick roger
Quand un chocolatier devient vigneron
Chocolatier renommé, Patrick Roger a trouvé des vignes dans le domaine qu’il a acquis en 2015 dans les Pyrénées Orientales pour…
En Bourgogne, la filière viti-vinicole relève le défi de l’emploi
Près de 150 000€ vont être injectés dans le programme « Vita Bourgogne / Les métiers du vin: votre avenir! », qui a pour objectif…
 © Cave Jumert
Une presse à sarments automotrice
Charles Jumert, vigneron à Villiers-sur-Loir dans le Loir-et-Cher, a transformé un enjambeur en presse à sarments automotrice.
Le nord beaujolais obligé d’utiliser la mention « bourgogne gamay »
Après près de six ans de bataille judiciaire, le conseil d'État a tranché. Les vignerons et négociants du nord beaujolais seront…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole