Aller au contenu principal

Le piégeage des sangliers sur l’exploitation viticole devient possible en Dordogne

Depuis le 1er avril 2024 les agriculteurs dordognais peuvent, sous certaines conditions, piéger les sangliers pour défendre leurs cultures.

Les viticulteurs de Dordogne visités par de trop nombreux sangliers pourront désormais les piéger.
Les viticulteurs de Dordogne visités par de trop nombreux sangliers pourront désormais les piéger.
© Marina/stock.adobe.com

Face à la surpopulation avérée et aux dégâts constatés, la chambre d’agriculture a mené une expérimentation de trois ans de piégeage de sangliers sur des exploitations, encadrée par la DDT(1), le lieutenant de louveterie(2) et la fédération de chasse. « Ce test a montré que les agriculteurs sont capables de gérer cela en toute sécurité, et que l’acceptation par les chasseurs locaux est bonne », commente Alexis Cornuez, animateur territorial de la chambre d’agriculture.

Les sites de piégeage et les périodes sont validés en amont

Ainsi les services de l’État ont pérennisé le dispositif en l’inscrivant dans le cadre législatif national, et classé le sanglier comme espèce nuisible. Les agriculteurs et viticulteurs pourront donc participer au travail de régulation face aux niveaux de prélèvement qui plafonnent. « Cela reste une démarche contraignante, prévient Alexis Cornuez. Il faut être sur une commune éligible, suivre une formation et s’équiper de matériel de piégeage spécifique. » Une centaine de sangliers ont été piégés lors des trois années d’expérimentation, et plusieurs viticulteurs sont d’ores et déjà équipés.

(1) Direction départementale des territoires
(2) Auxiliaire de l’État bénévole rattaché à la faune sauvage et chargé de l’abattage des animaux causant des dégâts aux cultures
 

Les plus lus

Le Biogel d’AquaGreen Protect est pulvérisé sur la vigne sous forme de mousse. En séchant, cette dernière protégerait la vigne du gel.
Lutte contre le gel de la vigne : deux nouveaux produits un peu givrés

Deux firmes viennent de lancer des produits visant à lutter contre le gel de la vigne via la création d’une gangue protectrice…

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Le biochar épandu au pied des vignes permet d'améliorer la rétention en eau, selon des observations récentes.
Quels produits utiliser contre la sécheresse en viticulture ?

Qu’ils agissent sur la plante pour les biostimulants, ou sur le sol pour les biochars, il existe des leviers pour aider la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole