Aller au contenu principal

Drôme
Le Pays de l’Hermitage s'implique dans lagestion des effluents

Une opération de grande envergure va permettre aux producteurs de s'équiper

Le pays de l’Hermitage, dans la Drôme, accompagne les exploitants de son secteur dans la mise en place de systèmes pour gérer les effluents phytosanitaires. Sur 7000ha de cultures, environ 900 ha ont déjà fait l’objet d’un diagnostic pour choisir le meilleure système de gestion.
Le pays de l’Hermitage, dans la Drôme, accompagne les exploitants de son secteur dans la mise en place de systèmes pour gérer les effluents phytosanitaires. Sur 7000ha de cultures, environ 900 ha ont déjà fait l’objet d’un diagnostic pour choisir le meilleure système de gestion.
© CCMSA -A. Caste

La communauté de commune du Pays de l'Hermitage, dans la Drôme, a mis en place un programme en 2008 pour accompagner les producteurs de son secteur dans la mise en place de systèmes de gestion des effluents. « Nous avons répondu à une demande des agriculteurs et plus particulièrement des viticulteurs et des arboriculteurs de la région d'améliorer leur gestion des effluents phytosanitaires. Les syndicats viticoles, coopératives et groupements de producteurs du secteurs ont permis une bonne mobilisation sur le terrain. Différentes possibilités de traitement des effluents ont été retenues et proposées à savoir la voie individuelle et la voie collective. Un diagnostic auprès des exploitants intéressés a permis de les conseiller sur la meilleure voie à envisager selon la taille de leur exploitation et le volume d'effluents phytosanitaires généré », explique Marie-Pascale Couronne, conseillère phytosanitaire de la chambre d'agriculture de la Drôme.

Deux démarches possible

La voie individuelle conduit l'exploitant à mettre en place un système de traitement des effluents autonome de type Phytobacâ ou autre. La voie collective, consiste à mettre en place une aire de lavage des matériels avec récupération et stockage des eaux de lavage qui seront collectées et traitées en prestation de service. « Cooptain a porté le projet de collecte et de traitement des effluents en retenant le système Phytopurâ de Paetzold comme système de traitement des eaux », précise-t-elle. Reste désormais à obtenir les aides financières pour lancer chacun de ces projets. « Nous sommes dans l'attente de l'arrêté du Plan végétal pour l'Environnement qui va permettre d'aider les démarches individuelles à hauteur de 60% au lieu de 40% et qui devrait tomber mi-juin ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[VIDEO] Vignes gelées : objectif bois de taille !
Après un gel conséquent, il est important de s’occuper des rameaux restants ou qui repoussent, afin d’assurer la pérennité du cep…
Lee touffes de soies blanches sur le pourtour de l’abdomen différencie le scarabée japonais adulte des autres coléoptères présents en France. © D. Cappaert/MSU
Le scarabée japonais, ravageur aux portes de l'Hexagone
Le scarabée japonais n’a pas encore été détecté en France. Cet insecte classé organisme de quarantaine prioritaire est sous haute…
Les vignobles de Vouvray et de Champagne touchés par la grêle
Ce jeudi 3 juin dans la soirée, un fort orage de grêle a touché quatre communes de l’appellation Vouvray. Un épisode similaire a…
Les variétés résistantes artaban, voltis, floreal et vidoc aux portes des vins AOC
Les quatre variétés résistantes Inrae-ResDur ont été confirmées comme étant des espèces de type Vitis vinifera par l’Office…
Prix des vignes 2020 : 4 points à retenir
Le bilan annuel établi par le groupe Safer sur les transactions de terres agricoles en 2020 montre un fort impact de la crise…
Guillaume Casanove, Gilles et Romain Lacroix, François Tissot et Alain Dourthe (de gauche à droite) travaillent de concert pour mettre en application la méthode Géophile au Mas des Boutes. © X. Delbecque
« La vigne a rapidement réagi à la méthode Géophile »
À Tresques, dans le Gard, les domaines Bernard Perret se sont lancés dans la méthode Géophile. Une approche globale de la vigne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole