Aller au contenu principal

L'heure de vérité
Le parlement européen vote sur les droits de plantation

Le parlement européen vote cette semaine le texte de réforme de la PAC qui légifère notamment sur les autorisations de plantation. Feront-ils barrage à la Commission européenne sur la durée d'application, comme le leur demande les producteurs ?

La durée d'application des autorisations de planter fait débat car la Commission souhaite que le dispositif prenne fait en 2021. Les producteurs européens, quant à eux, défendent un système pérenne.
La durée d'application des autorisations de planter fait débat car la Commission souhaite que le dispositif prenne fait en 2021. Les producteurs européens, quant à eux, défendent un système pérenne.
© P. Cronenberger
Que voteront-ils ? C'est la question qui taraudent les instances professionnelles nationales et européennes, CNAOC et EFOW en tête, cette semaine. Les députés européens examinent en effet le texte de la PAC qui contient notamment une nouvelle proposition de régulation des plantations : les autorisations de planter. S'il semble qu'un compromis se soit dégagé sur le seuil de croissance annuel du vignoble, le chiffre de 1% revenant avec insistance, les instances professionnelles s'inquiètent de la durée d'application du nouveau règlement."Le projet inspiré par la Commission européenne en cours de discussion au Conseil prévoit certes le maintien d'un régime d'encadrement de toutes les plantations de vignes dans l'Union Européenne mais dispose aussi qu'il prendra fin en 2021" indiquent la CNAOC et EFOW. Or les représentants professionnels veulent un système pérenne, et non un régime transitoire vers une libéralisation des plantations. "Ce n'est pas acceptable. La Commission et les Etats membres ont souligné le 14 décembre qu'il y avait une « nécessité absolue de réguler toutes les plantations de vigne ». Nous demandons aujourd'hui que les propos se traduisent en actes et que le régime qui sera proposé soit pérenne ou d'une durée beaucoup plus importante » ont déclaré Riccardo RICCI CURBASTRO et Bernard FARGES, présidents d'EFOW et de la CNAOC.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole