Aller au contenu principal
Font Size

Caves coopératives
Le paiement différencié, un outil au service d´une stratégie

La rémunération différenciée des apports est sans aucun doute la réponse aux besoins de segmentation du marché et à la recherche de qualité. A condition qu´elle repose sur une stratégie d´entreprise.


Le discours finirait par lasser si les enjeux qu´il sous-tend n´étaient pas aussi vitaux pour la viticulture : « la qualité est la seule voie d´avenir ». La coopération, en général, l´a bien compris et depuis plusieurs années déjà, met en place de nouvelles règles de fonctionnement pour se défaire de cette image poussiéreuse de machine à produire du vrac. La crise actuelle n´est sans doute pas exempte de vertus en ce domaine. La rémunération différenciée des apports constitue le moyen d´élaborer de nouveaux produits et d´abandonner cette production de masse au profit de vins de qualité. Si l´on s´en tient à sa définition stricte, elle consiste à attribuer des prix différents à des lots de raisins classés en fonction de critères préalablement définis et jugés pertinents par rapport aux objectifs commerciaux de la coopérative. « La rémunération différenciée doit en effet être considérée comme un moyen pour la cave de s´adapter à un ou plusieurs marchés. Ce n´est pas une recette miracle mais bien un outil au service d´une stratégie d´entreprise », indique Jean-Marc Touzard, économiste à l´Inra de Montpellier (département en charge des Systèmes agraires de développement).

A chaque coopérative de définir ses objectifs
Un avis que partage Laurence Hugou, de l´ICV (Institut coopératif du vin) même si, plutôt que de rémunération différenciée, elle préfère parler de rémunération à la qualité : « Celle-ci, en aucun cas, ne peut être un objectif. Il doit y avoir d´abord et avant tout un choix politique de la cave qui décide ensuite d´affecter des ressources à l´évaluation de la qualité ». Plus prosaïquement, pour Mathieu Bernoud, gérant de la cave de Saint-Dézery (30), c´est surtout un moyen de rémunérer les adhérents selon la façon dont ils travaillent. « Ceux qui font des efforts sont aujourd´hui récompensés. Avant, on pénalisait les bons ». A chaque coopérative de définir ses objectifs : effectivement, une meilleure rémunération de ses adhérents, un élargissement de la gamme ou la mise en place d´un dispositif de traçabilité.

Incitation au changement
Ce peut être aussi un moyen, d´inciter les adhérents à changer de mode de conduite ou à replanter. « Ainsi, chaque système de rémunération différenciée sera spécifique à chaque coopérative, en fonction des caractéristiques de son vignoble des hommes qui la composent et du type de marché visé», estime Jean-Marc Touzard avant d´ajouter : « qu´une cave puisse justifier qu´elle est entrée dans un dispositif de rémunération différenciée constitue un signe pour l´aval et montre qu´elle dispose de compétences techniques et de capacité d´innovations ». Ce peut être aussi un élément clé dans une stratégie d´alliance ou de fusion.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Certains constructeurs disposent de plusieurs offres pour une même puissance de tracteurs. © New Holland
Un tracteur haut de gamme ou deux low cost ?
Entre un tracteur d’entrée de gamme et un tracteur tout équipé, les prix peuvent aller du simple au double, voire au triple.…
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
distillation de rebèches et jus de presse champagne
L’aide à la distillation de crise est lancée pour la filière vin
Le conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer, qui s’est réuni le 3 juin, a acté les conditions d’application de l’aide à la…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole