Aller au contenu principal

Caves coopératives
Le paiement différencié, un outil au service d´une stratégie

La rémunération différenciée des apports est sans aucun doute la réponse aux besoins de segmentation du marché et à la recherche de qualité. A condition qu´elle repose sur une stratégie d´entreprise.


Le discours finirait par lasser si les enjeux qu´il sous-tend n´étaient pas aussi vitaux pour la viticulture : « la qualité est la seule voie d´avenir ». La coopération, en général, l´a bien compris et depuis plusieurs années déjà, met en place de nouvelles règles de fonctionnement pour se défaire de cette image poussiéreuse de machine à produire du vrac. La crise actuelle n´est sans doute pas exempte de vertus en ce domaine. La rémunération différenciée des apports constitue le moyen d´élaborer de nouveaux produits et d´abandonner cette production de masse au profit de vins de qualité. Si l´on s´en tient à sa définition stricte, elle consiste à attribuer des prix différents à des lots de raisins classés en fonction de critères préalablement définis et jugés pertinents par rapport aux objectifs commerciaux de la coopérative. « La rémunération différenciée doit en effet être considérée comme un moyen pour la cave de s´adapter à un ou plusieurs marchés. Ce n´est pas une recette miracle mais bien un outil au service d´une stratégie d´entreprise », indique Jean-Marc Touzard, économiste à l´Inra de Montpellier (département en charge des Systèmes agraires de développement).

A chaque coopérative de définir ses objectifs
Un avis que partage Laurence Hugou, de l´ICV (Institut coopératif du vin) même si, plutôt que de rémunération différenciée, elle préfère parler de rémunération à la qualité : « Celle-ci, en aucun cas, ne peut être un objectif. Il doit y avoir d´abord et avant tout un choix politique de la cave qui décide ensuite d´affecter des ressources à l´évaluation de la qualité ». Plus prosaïquement, pour Mathieu Bernoud, gérant de la cave de Saint-Dézery (30), c´est surtout un moyen de rémunérer les adhérents selon la façon dont ils travaillent. « Ceux qui font des efforts sont aujourd´hui récompensés. Avant, on pénalisait les bons ». A chaque coopérative de définir ses objectifs : effectivement, une meilleure rémunération de ses adhérents, un élargissement de la gamme ou la mise en place d´un dispositif de traçabilité.

Incitation au changement
Ce peut être aussi un moyen, d´inciter les adhérents à changer de mode de conduite ou à replanter. « Ainsi, chaque système de rémunération différenciée sera spécifique à chaque coopérative, en fonction des caractéristiques de son vignoble des hommes qui la composent et du type de marché visé», estime Jean-Marc Touzard avant d´ajouter : « qu´une cave puisse justifier qu´elle est entrée dans un dispositif de rémunération différenciée constitue un signe pour l´aval et montre qu´elle dispose de compétences techniques et de capacité d´innovations ». Ce peut être aussi un élément clé dans une stratégie d´alliance ou de fusion.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
[ VIDEO] Ceol, le robot viticole sur chenilles qui travaille dans les terrains en pente
La société AgreenCulture était présente au salon Vini Viti Vici le 6 juillet dernier dans le Tarn, pour présenter son prototype…
Le tri embarqué sera certainement utile pour ce millésime 2021, qui s'annonce d'ores et déjà délicat.
Anticiper des vendanges 2021 qui s'annoncent délicates
Que ce soit à cause du gel ou des conditions météo difficiles de la saison, le millésime 2021 ne s’annonce pas sous les meilleurs…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole