Aller au contenu principal

Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie affiche son soutien à la filière vin

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie a partagé un moment d’échanges virtuels privilégiés avec les représentants du vignoble du Beaujolais jeudi 19 novembre. Un verre de beaujolais nouveau à la main, il a salué la résilience de la filière et dévoilé quelques pistes de mesures de soutien à l'étude.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie a rencontré les représentants du vignoble du beaujolais jeudi 19 novembre, à l'occasion de la sortie du beaujolais nouveau.
© J.GRAVÉ

À l'occasion de la sortie de beaujolais nouveau le troisième jeudi de novembre, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie a rencontré par visioconférence les représentants du vignoble du Beaujolais. Lors d'un point presse à l'issue de cette rencontre, le ministre a indiqué avoir discuté de « mesures financières et d’accompagnement sur de nouveaux marchés » avant de passer à une dégustation virtuelle de cinq beaujolais nouveaux, dont celui Domaine de Colette en présence de son vigneron Pierre-Alexandre Gauthier. Saluant la résilience des producteurs de vins pour « faire face à la situation », le ministre a souhaité « remercier les vignerons pour la part structurelle que vous jouez dans l’identité de notre pays. Vos produits d’excellence font partie de notre identité, il faut le dire et le présenter comme tel ».

beajolais nouveaux

La transmission des domaines au cœur des préoccupations

Julien Denormandie a par ailleurs affiché la volonté d’avancer sur les sujets de rémunération, de création de valeurs et de nouveaux débouchés. « C’est le nerf de la guerre pour résoudre les problèmes de transmission et inciter la nouvelle génération à prendre le relais » a-t-il affirmé. Au sujet de la loi Egalim, il a expliqué vouloir « passer d’une guerre des prix à une transparence des marges ». Le député Bernard Perrut, également présent en visio, a demandé au ministre d’être « attentif aux demandes des organisations professionnelles car la fermeture des bars et restaurants a des conséquences graves sur la commercialisation des vins ».

Lire aussi " Le beaujolais nouveau joue la diversité "

Des "beaujolais box" pour célébrer l'arrivée du vin nouveau

Ce troisième jeudi de novembre 2020, cavistes et producteurs ont fait ce qu’ils ont pu pour que soit célébrée l’arrivée du vin nouveau malgré le confinement. Proposés sous forme de « beaujolais box » ou de paniers garnis, les beaujolais nouveaux se sont tant bien que mal invités à la table des Français confinés, avec des retours plutôt encourageants compte tenu de la conjoncture. L’interprofession s’attend toutefois à une baisse des ventes en France et à l’export de l’ordre de 25 %.

Découvrez la vidéo manifeste des beaujolais nouveaux ci dessous :

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Au-delà de 10 % d'amadou dans le cep, la vigne exprime des symptômes d'esca. Les ceps atteints changent de microbiote, et le champignon Fomitiporia mediterranea devient majoritaire. © X. Delbecque
Un nouvel espoir contre l’esca
Des chercheurs bordelais ont récemment découvert que l’apparition des symptômes d’esca était associée à un changement du…
Les députés ont validé le crédit d’impôt Haute valeur environnementale
Les amendements prévoyant un crédit de 2 500 euros d’impôts pour les exploitations certifiées Haute valeur environnementale (HVE…
[Vidéo] Grégoire présente la GL 6.4, une machine à vendanger compacte

Grégoire continue de renouveler ses machines à vendanger et vient de présenter le GL 6.4, qui remplace la G7.200. Cette…

Les méthodes agroécologiques seront au cœur de la mise en place des itinéraires de culture de la vigne sans produits de synthèse, ni cuivre, ni soufre. © C. Dupraz/Inra Montpellier
Vitae, un pas vers une viticulture nouvelle
Mettre au point un itinéraire technique de rupture pour se passer de produits phytosanitaires dans la culture de la vigne. C’est…
Des essais de désherbage électrique prometteurs
Un prototype de l’outil de désherbage électrique intercep XPower a été testé cette année à Gaillac par l’IFV, sur toute la saison…
Les semoirs à dents disposent souvent de socs en T inversé. © Simtech Aitchison
Les bons outils pour implanter ses couverts
Le marché regorge de solutions de semis de couverts végétaux à sélectionner en fonction de l’état de l’enherbement en place, des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole