Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cognac
Le ministre confirme le plan d´adaptation

C´est décidé : le système d´affectation parcellaire organisera la production charentaise.


A partir du premier août 2007, le système d´affection des superficies et des volumes sera mis en place afin de répondre à la sortie du régime de la double fin qui est remise en cause par Bruxelles. Les producteurs choisiront donc de produire soit du cognac, soit du vin en leur affectant les hectares correspondant. L´affectation parcellaire devrait être annuelle dans un premier temps. Le ministre de l´Agriculture a donc confirmé le 15 novembre, la mise en oeuvre de ce plan d´adaptation de la viticulture charentaise qu´il avait déjà présenté en octobre à Cognac.
Dominique Bussereau, ministre de l´Agriculture a demandé à ses services de travailler au développement de la production de vins mousseux pour diversifier les débouchés des vins de base. ©M. Ivaldi

Satisfaction du BNIC
« Nous sommes satisfaits de ces décisions », a réagi à cette annonce le président du BNIC Jean-Pierre Lacarière. Le plan reprend dans les grandes lignes le rapport d´Anthony Zonta, ingénieur général du Génie rural des eaux et forêts, sur l´adaptation de la viticulture charentaise aux nouvelles exigences du marché.
« Si tout le monde affecte en cognac, on risque la surproduction. Quelles seront les solutions ? », s´interroge de son côté, Jean-Louis Brillet, président du Syndicat des viticulteurs bouilleurs de cru de Cognac, qui prévoit « de la casse » au sein des exploitations charentaises. « La production fonctionne déjà par contrat, le marché sera un régulateur. Par ailleurs, pour faire du cognac, il faut de la trésorerie, le système bancaire aura également un rôle de régulateur », répond le ministère de l´Agriculture.

Ce plan comprend toutefois des mesures d´accompagnements de l´évolution du vignoble. D´une part, le ministre a demandé à « ses services d´engager, sous l´égide du Bureau national interprofessionnel (BNIC), une concertation avec les organisations représentatives des vins mousseux et les professionnels régionaux intéressés par ce débouché », explique un communiqué du ministère de l´Agriculture. Les mousseux constituent en effet une voie de diversification pour les vins de base. Par ailleurs, le BNIC a proposé une liste de mesures qui doivent être retravaillées : maintien de l´aide à la pré-retraite, soutien à l´installation et à la transmission des entreprises, aide à la reconversion et à l´arrachage. « Nous mettrons également en place des mesures d´information et de formation », précise Jean-Pierre Lacarière.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Mystère et bulles de champagne
La matinée technique des œnologues de Champagne avait lieu en parallèle du salon Viteff, le 18 octobre dernier. L’occasion de…
Le millésime 2013 se dévoilera lors de la 23e Percée du vin jaune. La veille, lors du symposium réservé aux professionnels, des vins de voile produits en Espagne, au Portugal et en Hongrie seront proposés à la dégustation. © J.Gravé
Ruffey-sur-Seille, capitale européenne 2020 des vins de voile

Le troisième symposium international sur les vins de voile, qui aura lieu le 31 janvier 2020, aura pour thème « Les…

Vignette
Un semoir à engrais verts pour enjambeur
Vivien Gabrielle, vigneron à Venoy dans l’Yonne, a fabriqué pour sa Cuma un semoir à engrais verts pour vignes étroites, qu’il…
Vignette
L'opération Blaye au comptoir de retour à Paris
La 24e édition de l’opération Blaye au comptoir revient à Paris mercredi 6 et jeudi 7 novembre 2019. Une vingtaine de…
Finaliser un plan de filière à l'échelle du vignoble et valoriser la qualité, la complexité et la diversité des vins du Centre-Loire sont des objectifs prioritaires pour le nouveau bureau élu début septembre.   © BIVC/Pierre Merat
Centre-Loire : le BIVC renouvelle sa gouvernance
Finaliser le plan de filière à l'échelle du vignoble mais aussi valoriser la qualité, la complexité et la diversité des vins du…
 © Vinifyed
Une appli dédiée au marché américain du vin
Basée à Nantes et à Los Angeles, la start-up Vinifyed a conçu une application pour aider les producteurs de vins et spiritueux à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole