Aller au contenu principal

Cognac
Le ministre confirme le plan d´adaptation

C´est décidé : le système d´affectation parcellaire organisera la production charentaise.


A partir du premier août 2007, le système d´affection des superficies et des volumes sera mis en place afin de répondre à la sortie du régime de la double fin qui est remise en cause par Bruxelles. Les producteurs choisiront donc de produire soit du cognac, soit du vin en leur affectant les hectares correspondant. L´affectation parcellaire devrait être annuelle dans un premier temps. Le ministre de l´Agriculture a donc confirmé le 15 novembre, la mise en oeuvre de ce plan d´adaptation de la viticulture charentaise qu´il avait déjà présenté en octobre à Cognac.
Dominique Bussereau, ministre de l´Agriculture a demandé à ses services de travailler au développement de la production de vins mousseux pour diversifier les débouchés des vins de base. ©M. Ivaldi

Satisfaction du BNIC
« Nous sommes satisfaits de ces décisions », a réagi à cette annonce le président du BNIC Jean-Pierre Lacarière. Le plan reprend dans les grandes lignes le rapport d´Anthony Zonta, ingénieur général du Génie rural des eaux et forêts, sur l´adaptation de la viticulture charentaise aux nouvelles exigences du marché.
« Si tout le monde affecte en cognac, on risque la surproduction. Quelles seront les solutions ? », s´interroge de son côté, Jean-Louis Brillet, président du Syndicat des viticulteurs bouilleurs de cru de Cognac, qui prévoit « de la casse » au sein des exploitations charentaises. « La production fonctionne déjà par contrat, le marché sera un régulateur. Par ailleurs, pour faire du cognac, il faut de la trésorerie, le système bancaire aura également un rôle de régulateur », répond le ministère de l´Agriculture.

Ce plan comprend toutefois des mesures d´accompagnements de l´évolution du vignoble. D´une part, le ministre a demandé à « ses services d´engager, sous l´égide du Bureau national interprofessionnel (BNIC), une concertation avec les organisations représentatives des vins mousseux et les professionnels régionaux intéressés par ce débouché », explique un communiqué du ministère de l´Agriculture. Les mousseux constituent en effet une voie de diversification pour les vins de base. Par ailleurs, le BNIC a proposé une liste de mesures qui doivent être retravaillées : maintien de l´aide à la pré-retraite, soutien à l´installation et à la transmission des entreprises, aide à la reconversion et à l´arrachage. « Nous mettrons également en place des mesures d´information et de formation », précise Jean-Pierre Lacarière.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole