Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cognac
Le ministre confirme le plan d´adaptation

C´est décidé : le système d´affectation parcellaire organisera la production charentaise.


A partir du premier août 2007, le système d´affection des superficies et des volumes sera mis en place afin de répondre à la sortie du régime de la double fin qui est remise en cause par Bruxelles. Les producteurs choisiront donc de produire soit du cognac, soit du vin en leur affectant les hectares correspondant. L´affectation parcellaire devrait être annuelle dans un premier temps. Le ministre de l´Agriculture a donc confirmé le 15 novembre, la mise en oeuvre de ce plan d´adaptation de la viticulture charentaise qu´il avait déjà présenté en octobre à Cognac.
Dominique Bussereau, ministre de l´Agriculture a demandé à ses services de travailler au développement de la production de vins mousseux pour diversifier les débouchés des vins de base. ©M. Ivaldi

Satisfaction du BNIC
« Nous sommes satisfaits de ces décisions », a réagi à cette annonce le président du BNIC Jean-Pierre Lacarière. Le plan reprend dans les grandes lignes le rapport d´Anthony Zonta, ingénieur général du Génie rural des eaux et forêts, sur l´adaptation de la viticulture charentaise aux nouvelles exigences du marché.
« Si tout le monde affecte en cognac, on risque la surproduction. Quelles seront les solutions ? », s´interroge de son côté, Jean-Louis Brillet, président du Syndicat des viticulteurs bouilleurs de cru de Cognac, qui prévoit « de la casse » au sein des exploitations charentaises. « La production fonctionne déjà par contrat, le marché sera un régulateur. Par ailleurs, pour faire du cognac, il faut de la trésorerie, le système bancaire aura également un rôle de régulateur », répond le ministère de l´Agriculture.

Ce plan comprend toutefois des mesures d´accompagnements de l´évolution du vignoble. D´une part, le ministre a demandé à « ses services d´engager, sous l´égide du Bureau national interprofessionnel (BNIC), une concertation avec les organisations représentatives des vins mousseux et les professionnels régionaux intéressés par ce débouché », explique un communiqué du ministère de l´Agriculture. Les mousseux constituent en effet une voie de diversification pour les vins de base. Par ailleurs, le BNIC a proposé une liste de mesures qui doivent être retravaillées : maintien de l´aide à la pré-retraite, soutien à l´installation et à la transmission des entreprises, aide à la reconversion et à l´arrachage. « Nous mettrons également en place des mesures d´information et de formation », précise Jean-Pierre Lacarière.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
[VIDEO] Innovation pulvé: l'injection directe arrive en viticulture
Le système de pulvérisation par injection directe Piix, en développement depuis plusieurs années, tourne cette année en routine…
Vignette
[VIDEO] Connaître l'état de sa vigne grâce à l'analyse foliaire par fluorimétrie
Connaissez-vous la fluorimétrie ? Cette méthode permet d'estimer le fonctionnement de la photosynthèse, et de déceler d'…
Vignette
Une cellule de crise dans l'Hérault pour recenser les dégâts dus à la canicule
La chambre d'agriculture de l'Hérault a mis en place un numéro d'urgence pour recenser les dégâts dans les vignes dus à la…
Vignette
Le futur conseil phyto encore dans le flou
Si l’ordonnance parue en avril dernier a acté la séparation capitalistique stricte entre la vente et le conseil des produits…
Vignette
Une certification environnementale requise pour revendiquer l'AOC corbières en 2024

C’est un engagement ferme et irrévocable que le syndicat de l’AOC corbières a pris lors de son dernier…

Vignette
Des nutriments pour doper les arômes
Une nouvelle génération de nutriments pour levures arrive sur le marché, annoncée comme capable de compenser les carences en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole