Aller au contenu principal

Diversification
Le jus de raisin, une niche à mieux exploiter

Le marché du jus de raisin offre un réel potentiel de développement pour la viticulture, selon l’INRA qui s’est engagé avec d’autres partenaires dans un programme visant à créer des jus moins sucrés et plus riches en polyphénols.

Nathalie Gadart, du Gaec Château de Quniçay à Meusnes (LOir et Cher). "Le jus de raisin est un plus dnas notre gamme par rapport à la clientèle des familles mais également pour les personnes qui ne boivent pas de vin".
Nathalie Gadart, du Gaec Château de Quniçay à Meusnes (LOir et Cher). "Le jus de raisin est un plus dnas notre gamme par rapport à la clientèle des familles mais également pour les personnes qui ne boivent pas de vin".
© DR

Le jus de raisin serait-il une niche qui pourrait devenir juteuse ? "Près d'un million d'hl de jus de raisin sont produits en France. Cette production présente une potentialité économique à prendre en compte", indique Jean-Louis Escudier, directeur de l'unité expérimentale INRA de Pech Rouge. Face aux jus de raisins proposés en grande distribution, très sucrés et peu aromatiques, d'autres types de jus pourraient mieux répondre aux attentes des consommateurs en jouant sur deux atouts : une teneur moins élevée en sucres et leur richesse en polyphénols. C'est le pari du programme de recherches Fijus R@isol, engagé en 2008 par l'INRA, Foulon Sopagly (n°1 européen du pur jus de raisin) et d'autres partenaires, et propre à renouveler l'image d'un produit "un peu vieillot que l'on achète pour les enfants".    Ce programme sur cinq ans vise à créer des jus de raisins à la valeur nutritionnelle améliorée (moins sucrés, plus riches en polyphénols et à l'acidité maîtrisée). "Jusqu'en août dernier, l'aide communautaire visant à la résorption de l'excédent viticole fait que nous étions dépendants de raisins destinés à faire du vin et donc à teneur élevée en sucres. Mais la suppression de cette aide constitue une opportunité pour mettre en place une filière dédiée au jus de raisin, l'autre objectif du programme Fijus R@isol, afin d'offrir à des exploitations une autre issue que l'arrachage", explique Aurélie Sivry, responsable R&D à Foulon-Sopagly. L'entreprise va travailler sur ce programme aux côtés de trois unités de recherche de l'INRA, de l'ICV et des coopératives de Roquecourbe (Aude) et du Vignoble de la Voie d'Héraclès (Gard).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
[TAILLE DE LA VIGNE] "Changer de mode de taille lors de la conversion bio nous a permis de stabiliser les rendements"
Julien Cuisset, vigneron au Château Grinou, en Dordogne, est passé à la non-taille palissée afin de ne pas amputer ses rendements.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole