Aller au contenu principal
Font Size

Biodiversité
Le déménagement du domaine de Vassal fait des vagues

Des viticulteurs figures de prou de la renaissance des cépages anciens, l’Alsacien Jean-Michel Deiss en tête, s’inquiètent de la fermeture prochaine du domaine de Vassal et du déménagement de la collection. L’Inra assure qu’aucun clone ne sera perdu durant le transfert.

Pech Rouge est un des sites envisagés pour accueillir le transfert des 7000 plants conservés 
sur le domaine de Vassal.
Pech Rouge est un des sites envisagés pour accueillir le transfert des 7000 plants conservés
sur le domaine de Vassal.
© M.-E. Koralewski

“ D’ici la fin de l’année, la décision finale du lieu d’accueil de la collection du domaine de Vassal sera validée ”, indique Christian Huyghe, directeur scientifique adjoint à l’agriculture de l’Inra. Depuis une dizaine d’années, les chercheurs savent qu’il faudra tôt ou tard déménager les 7000 plants de Vassal. “ Le réchauffement climatique, la montée des eaux et le risque de salinisation font courir un risque sur la pérennité de la collection ”, explique Christian Huyghe. Le déménagement est donc un impératif si l’on veut sauver la collection.


Page Facebook de soutien


Certains vignerons s’alarment des conséquences et une page Facebook a été créée pour stopper l’initiative. Pour leur porte-parole, André Dérieux, fondateur des Rencontres des cépages modeste, “ il semblerait qu’il y ait un risque de perte de ressources ampélographiques d’environ 20 % ”. Ce que conteste l’Inra. “ Tous les clones seront transférés avec le plus grand soin ”, affirme Christian Huyghe. Deux scénarii sont à l’étude : soit les plants seraient accueillis à Pech Rouge, soit au domaine expérimental de Melgueil près de Montpellier. Dans les deux cas, le transfert posera la question de la décontamination des sols puisque les deux sites présentent au moins une partie de sols argileux qu’il faudra nettoyer de tout virus. Le coût global de l’opération est estimé à un peu plus de quatre millions d’euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole