Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Droits de plantation
Le défi de la régulation selon la Cnaoc

Lors de l’assemblée générale de la Cnaoc en novembre dernier, son président Pierre Aguilas a une nouvelle fois souligné la nécessité d’une maîtrise de la production via le maintien des droits de plantation, garantie d’une production de qualité.

« J'avoue ne pas très bien comprendre où est l'ambition de la Commission européenne pour les produits d'origine. Elle met toujours en avant les productions de qualité et dans le même temps, elle supprime les instruments essentiels à la gestion de ces produits. Or, il n'y a pas d'avenir pour la politique de qualité sans maîtrise de la production », a indiqué Pierre Aguilas. L'abolition des droits de plantation est en effet programmée pour 2015 avec pour conséquences potentielles, selon la Cnaoc, un doublement des surfaces plantées, une surproduction, une chute des cours et une remise en cause des efforts qualitatifs. « L'absence de maîtrise de la production anéantira l'appellation d'origine ».  Et pourtant, plaide la Cnaoc, tous les ministres de l'agriculture européens semblent obsédés par la régulation des marchés mais personne n'a parlé jusqu'à maintenant de la régulation de la production (droits de plantation dans le secteur viticole). Contrairement à la régulation de marché, la maîtrise de l'offre ne coûte rien financièrement et socialement. Voilà pour le volet européen. Car sur le plan français, la Cnaoc estime qu'il y a également des choses à faire pour réguler la production et l'offre. Elle souhaite que se mette en place le mécanisme de volume complémentaire individuel (VCI). Celui-ci permet de constituer des réserves qualitatives en cas d'aléas climatiques.  Et pour Pierre Aguilas, ce système est d'autant plus intéressant qu'il ne coûte rien à la collectivité contrairement aux assurances ou incitations fiscales et surtout permettrait aux PME viticoles de mieux affronter des tourmentes économiques. La Cnaoc espère bien que cet instrument adapté aux spécificités viticoles sera intégré dans la prochaine loi de modernisation agricole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole