Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Enterré
Le conseil de la modération abrogé par décret

L'instance de concertation, créée en 2006, ayant pour thème central la politique en matière de consommation d'alcool, a été abrogé le 17 février dernier. Un coup dur pour la concertation !

Le Conseil de la Modération, l'instance interministérielle qui permettait un dialogue entre la Santé et l'Agriculture, a été supprimé.
Le Conseil de la Modération, l'instance interministérielle qui permettait un dialogue entre la Santé et l'Agriculture, a été supprimé.
© P. Cronenberger

Le Conseil de la modération n’est plus. Ce n’est pas vraiment une surprise : l’instance interministérielle n’avait pas été réunie depuis 18 mois. Certains observateurs pressentaient d’ailleurs sa fin imminente. « C’est une déception pour nous » indique Audrey Bourolleau, directrice de Vin et Société. L’association militait depuis plusieurs mois pour que l’instance soit réactivée, en prévision de la future loi de santé publique. Il s’agissait d’établir un dialogue avant les discussions parlementaires.

La disparition du Conseil de la modération est un signe négatif de plus, après la présentation du plan Cancer le 4 février dernier. Il prévoit des dispositions visant à interdire la publicité des alcools sur Internet et les réseaux sociaux.

Vin et Société se dit plus que jamais sur le pied de guerre et peaufine son argumentaire pour sensibiliser les députés et sénateurs sur la question des alcools, qui n’est qu’une petite partie de la loi de santé publique dont le champs d’action est extrêmement large. L’association salue les deux amendements déposés récemment au sénat, visant à faire reconnaître le vin comme patrimoine culturel. Et Audrey Bourolleau de souligner : « ces amendements vont dans le bon sens mais il ne faudrait pas qu’avec la loi de santé publique on se retrouve dans une situation paradoxale ». En clair : interdit et patrimoine culturel ne vont pas de pair !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
carte INAO appellation Bourgogne
Les vignerons bourguignons prêts à faire le siège de l’Inao
Les projets de délimitation de l’AOC bourgogne par l’Inao hérissent le vignoble bourguignon. Un rassemblement est lancé pour le 6…
Rayon vin du Leclerc Ville-la-Grand © E. Brugvin
En grande distribution, le rayon vins se réinvente
Dans un contexte de baisse de la consommation de vin, de changement des habitudes d’achat, et depuis la loi Egalim, de la…
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
Première réunion de famille réussie pour les vignobles volcaniques
Jeudi 30 janvier 2020 avait lieu la première édition de Vinora, le salon international des vins volcaniques. Une trentaine de…
Wine Paris et Vinexpo Paris estiment avoir tenu leur « Paris »
Avec 29 280 visiteurs sur trois jours, dont 1/3 d’internationaux, Wine Paris et Vinexpo Paris estiment atteindre leur objectif,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole