Aller au contenu principal

Enterré
Le conseil de la modération abrogé par décret

L'instance de concertation, créée en 2006, ayant pour thème central la politique en matière de consommation d'alcool, a été abrogé le 17 février dernier. Un coup dur pour la concertation !

Le Conseil de la Modération, l'instance interministérielle qui permettait un dialogue entre la Santé et l'Agriculture, a été supprimé.
Le Conseil de la Modération, l'instance interministérielle qui permettait un dialogue entre la Santé et l'Agriculture, a été supprimé.
© P. Cronenberger

Le Conseil de la modération n’est plus. Ce n’est pas vraiment une surprise : l’instance interministérielle n’avait pas été réunie depuis 18 mois. Certains observateurs pressentaient d’ailleurs sa fin imminente. « C’est une déception pour nous » indique Audrey Bourolleau, directrice de Vin et Société. L’association militait depuis plusieurs mois pour que l’instance soit réactivée, en prévision de la future loi de santé publique. Il s’agissait d’établir un dialogue avant les discussions parlementaires.

La disparition du Conseil de la modération est un signe négatif de plus, après la présentation du plan Cancer le 4 février dernier. Il prévoit des dispositions visant à interdire la publicité des alcools sur Internet et les réseaux sociaux.

Vin et Société se dit plus que jamais sur le pied de guerre et peaufine son argumentaire pour sensibiliser les députés et sénateurs sur la question des alcools, qui n’est qu’une petite partie de la loi de santé publique dont le champs d’action est extrêmement large. L’association salue les deux amendements déposés récemment au sénat, visant à faire reconnaître le vin comme patrimoine culturel. Et Audrey Bourolleau de souligner : « ces amendements vont dans le bon sens mais il ne faudrait pas qu’avec la loi de santé publique on se retrouve dans une situation paradoxale ». En clair : interdit et patrimoine culturel ne vont pas de pair !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
[ VIDEO] Ceol, le robot viticole sur chenilles qui travaille dans les terrains en pente
La société AgreenCulture était présente au salon Vini Viti Vici le 6 juillet dernier dans le Tarn, pour présenter son prototype…
Le tri embarqué sera certainement utile pour ce millésime 2021, qui s'annonce d'ores et déjà délicat.
Anticiper des vendanges 2021 qui s'annoncent délicates
Que ce soit à cause du gel ou des conditions météo difficiles de la saison, le millésime 2021 ne s’annonce pas sous les meilleurs…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole