Aller au contenu principal

Bordeaux
Le budget du CIVB subit aussi la crise

L’interprofession choisit d’imputer ses réserves plutôt que de diminuer le budget promotion.

Lors de l'assemblée générale du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB)  qui s'est tenue le 15 décembre dernier, le budget de l'année 2009 a été un des principaux thèmes abordés. Le contexte général est particulièrement délicat : la récolte  2008 affiche des volumes particulièrement faibles et la crise économique internationale conjuguée à la baisse de pouvoir d'achat des ménages français font que les transactions commerciales dans le secteur du vin sont au ralenti depuis plusieurs semaines.

Baisse des cotisations

Ceci a forcément des conséquences sur le montant des recettes des structures interprofessionnelles dont le budget est pour une large part constitué par les cotisations volontaires obligatoires versées par les professionnels sur la base des volumes qu'ils commercialisent.  Compte tenu de tous ces paramètres, les professionnels bordelais ont estimé que le calcul de leur budget 2009 se ferait sur la base d'un volume de sorties de vin qui sera en baisse de 0,4 million d'hl, soit 5,1 millions d'hl. Ceci ayant pour conséquence une baisse de 2 millions d'euros des recettes de l'interprofession. Malgré tout, les professionnels ont décidé de ne pas amputer leur budget et notamment les dépenses de promotion et marketing prévues pour 2009 pour un montant de 21,5 millions. Ils ont donc voté un budget déficitaire dont l'équilibre sera financé sur les réserves.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole