Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Nouveau
L’analyse microbienne en 10 minutes

La société Millipore vient de lancer Bevistat™, un nouvel appareil de détection rapide des levures et moisissures du vin.

Le système de détection Bevistat est entièrement automatisé et s'appuie sur une technologie de reconnaissance spécifique des microorganismes.
Le système de détection Bevistat est entièrement automatisé et s'appuie sur une technologie de reconnaissance spécifique des microorganismes.
© Millipore

« Cet appareil permet de détecter presque en temps réel une contamination du vin par des levures ou des moisissures en fournissant un résultat en dix minutes environ », explique Virginie Isner, chargée de communication chez Millipore. La société préconise l'utilisation de Bevistatpour surveiller l'apparition de contamination dans le produit et pour contrôler l'absence de contaminants après certaines étapes critiques comme la filtration stérile avant la mise en bouteille, la flash pasteurisation, et pour contrôler les vins après la mise en bouteille. « Ce gain de temps, en comparaison avec les cinq à sept jours nécessaires pour une méthode de détection classique, permet de réduire les temps de commercialisation et donc de réduire les coûts de stockage. Autre avantage, la diminution des produits à risques limite les rappels potentiels de produits qui peuvent avoir un impact financier important », souligne Gilles Aubut Chef produit chez Millipore.

Une méthode sensible

Le système de détection Bevistat est entièrement automatisé et s'appuie sur la technologie de la bioluminescence ATP (Adénosine Triphosphate), molécule présente dans les microorganismes. « La méthode permet de détecter une cellule par échantillon sans limitation de volume », explique Marie Pressel, microbiologiste R&D senior chez Millipore. L'échantillon est filtré à travers une membrane qui récupère les microorganismes potentiellement présents dans l'échantillon. La membrane est ensuite placée dans l'appareil pour réaliser le test. Les résultats sont affichés sous forme d'unité de lumière relative (URL) : la quantité de lumière est proportionnelle à la quantité de germes. Ils peuvent également être fournis sous forme de réponse de type « succès » ou « échec », pour signaler respectivement si l'échantillon est sain ou contaminé. « Le client est ainsi informé de la contamination ou non de son échantillon en un délai très rapide », conclut Marie Pressel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les rendez-vous de la rentrée à ne pas manquer
De septembre à mars prochain, de nombreux rendez-vous professionnels vont se dérouler. Petit rappel des dates à noter sur les…
[Vidéo] Le solex est de retour pour une balade « à la cool » dans le vignoble alsacien
Portail réussir
Deux roues, un moteur. Pas de vitesse, pas de performance. C'est une « balade pépère », en Solex, que propose Vadrouille Solex à…
Vignette
Les chambres d’agriculture dévoilent leur plan stratégique

Les chambres d’agriculture ont dévoilé cet été leur projet stratégique pour la période 2019-2024. L’assemblée permanente des…

Vignette
Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export
Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir…
Vignette
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune
L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des…
Vignette
Vers une modulation du travail du sol en temps réel
Le capteur SoilXplorer de CNH établit des cartographies de variabilité intraparcellaire des sols et pilote en direct les outils…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole