Aller au contenu principal

NÉGOCIATION
La viticulture veut faire partie des débats PAC

La production se mobilise pour faire valoir les intérêts de la filière dans la politique agricole européenne de l’après 2013.

DANS CERTAINES ZONES DIFFICILES, seule la vigne permet un maintien de l’activité humaine. Permettre d’étendre les zones d’indemnités compensatoires pour handicap naturel aux zones difficiles de production d’AOP est l’une des demandes de la viticulture dans le cadre de sa revendication pour bénéficier de crédits supplémentaires du second pilier.
DANS CERTAINES ZONES DIFFICILES, seule la vigne permet un maintien de l’activité humaine. Permettre d’étendre les zones d’indemnités compensatoires pour handicap naturel aux zones difficiles de production d’AOP est l’une des demandes de la viticulture dans le cadre de sa revendication pour bénéficier de crédits supplémentaires du second pilier.
© M-E. Koralewski

“Il faut avant tout afficher et défendre un socle commun viticole, celui de la nécessité pour la viticulture à prendre part aux négociations de la réforme de la PAC ”, martèle Michel Issaly, président des Vignerons indépendants de France. Cet affichage politique devra être défendu fermement car pour l’instant ni le Conseil européen, ni la Commission, ni le Parlement, ni même le ministère de l’Agriculture ne l’entendent de cette oreille et souhaitent exclure la viticulture des débats de la PAC. Et l’un des moyens pour que la production viticole puisse avoir droit au chapitre est de convaincre le syndicalisme à vocation générale de porter la revendication. Des prises de contact entre l’association générale de la production viticole et la FNSEA se sont multipliées en mars dans cet objectif. Les Vignerons coopérateurs de France ont constitué un groupe de travail regroupant les coopératives de fruits et légumes et plantes aromatiques et à parfums pour faire entendre leur voix au sein de Coop de France.

Davantage sur le second pilier

Pour Jérôme Despey, vice-président de la FNSEA, prendre part aux négociations doit se traduire par la défense des intérêts de la viticulture sur le second pilier de la PAC. “ Ce n’est pas parce que nous avons une OCM spécifique pour encore deux ans, que nous ne sommes pas intéressés aux mesures horizontales de la PAC ”, estime Jérôme Despey. Sa position est claire : sur la période 2013-2015, durant laquelle l’OCM spécifique se poursuit, les mesures structurantes dédiées à la filière viticole (restructuration, promotion, investissement…) doivent être considérées comme l’équivalent des aides à l’hectare (DPU) octroyées aux autres productions. Et de la même manière que ces productions, “ la viticulture doit aussi pouvoir bénéficier des aides du second pilier comme celles concernant les handicaps naturels, difficultés climatiques et la gestion des risques ”, plaide Jérôme Despey. Autre question sur la table: à quelle sauce sera mangée la viticulture après 2015 ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole