Aller au contenu principal
Font Size

Entretien avec Boris Calmette
" La viticulture doit s’engager de façon volontariste dans les changements agro-écologiques "

Le président des Vignerons coopérateurs de France se dit prêt à relever le défi du rapport “ Projet agro-écologique : vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement ”, rédigé par Marion Guillou, ancienne présidente directrice générale de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique). Trois questions à Boris Calmette.

Boris Calmette, président de 
la CCVF. “ Réintégrer l’agronomie 
au centre de nos pratiques  ”.
Boris Calmette, président de
la CCVF. “ Réintégrer l’agronomie
au centre de nos pratiques ”.
© M. Ivaldi

Que vous inspire ce rapport ?


L’idée générale est qu’il y a la possibilité d’être plus performant à la fois sur le planéconomique
(le rapport indique qu’il est possible de produire davantage) et sur le plan du respect de l’environnement. Le rapport souligne également qu’il faudra accompagner les exploitations dans leurs investissements pour produire de façon rentable et plus écologique. La viticulture doit s’engager de façon volontariste dans ces changements. Et c’est avec enthousiasme qu’elle
s’empare du projet. La mise en pratique du rapport pourrait se faire au travers des groupements d’intérêt économique et écologique (GIEE), prévus par la loi d’avenir agricole.


Comment la coopération peut-elle participer à ce mouvement ?


Le rapport indique que les marges de progrès seront possibles, notamment en réintégrant l’agronomie au centre des pratiques.
La coopération doit tisser des partenariats avec les coopératives d’approvisionnement et de conseil pour améliorer nos pratiques et réaliser des économies.


Comment mieux sensibiliser les viticulteurs à ces évolutions ?


Les changements ne se feront pas du jour au lendemain. On parle de changements de pratiques sur une culture pérenne, avec des modifications de pratiques qui peuvent prendre un certain temps. Je pense notamment à l’implantation des variétés tolérantes. Pour accompagner les évolutions, il faut faire un effort sur la diffusion des résultats de recherche. En la matière, rien ne vaut le contact humain sur le terrain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Certains constructeurs disposent de plusieurs offres pour une même puissance de tracteurs. © New Holland
Un tracteur haut de gamme ou deux low cost ?
Entre un tracteur d’entrée de gamme et un tracteur tout équipé, les prix peuvent aller du simple au double, voire au triple.…
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
distillation de rebèches et jus de presse champagne
L’aide à la distillation de crise est lancée pour la filière vin
Le conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer, qui s’est réuni le 3 juin, a acté les conditions d’application de l’aide à la…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole