Aller au contenu principal

Entretien avec Boris Calmette
" La viticulture doit s’engager de façon volontariste dans les changements agro-écologiques "

Le président des Vignerons coopérateurs de France se dit prêt à relever le défi du rapport “ Projet agro-écologique : vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement ”, rédigé par Marion Guillou, ancienne présidente directrice générale de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique). Trois questions à Boris Calmette.

Boris Calmette, président de 
la CCVF. “ Réintégrer l’agronomie 
au centre de nos pratiques  ”.
Boris Calmette, président de
la CCVF. “ Réintégrer l’agronomie
au centre de nos pratiques ”.
© M. Ivaldi

Que vous inspire ce rapport ?


L’idée générale est qu’il y a la possibilité d’être plus performant à la fois sur le planéconomique
(le rapport indique qu’il est possible de produire davantage) et sur le plan du respect de l’environnement. Le rapport souligne également qu’il faudra accompagner les exploitations dans leurs investissements pour produire de façon rentable et plus écologique. La viticulture doit s’engager de façon volontariste dans ces changements. Et c’est avec enthousiasme qu’elle
s’empare du projet. La mise en pratique du rapport pourrait se faire au travers des groupements d’intérêt économique et écologique (GIEE), prévus par la loi d’avenir agricole.


Comment la coopération peut-elle participer à ce mouvement ?


Le rapport indique que les marges de progrès seront possibles, notamment en réintégrant l’agronomie au centre des pratiques.
La coopération doit tisser des partenariats avec les coopératives d’approvisionnement et de conseil pour améliorer nos pratiques et réaliser des économies.


Comment mieux sensibiliser les viticulteurs à ces évolutions ?


Les changements ne se feront pas du jour au lendemain. On parle de changements de pratiques sur une culture pérenne, avec des modifications de pratiques qui peuvent prendre un certain temps. Je pense notamment à l’implantation des variétés tolérantes. Pour accompagner les évolutions, il faut faire un effort sur la diffusion des résultats de recherche. En la matière, rien ne vaut le contact humain sur le terrain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
[ VIDEO] Ceol, le robot viticole sur chenilles qui travaille dans les terrains en pente
La société AgreenCulture était présente au salon Vini Viti Vici le 6 juillet dernier dans le Tarn, pour présenter son prototype…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
transport vendange Réussir Vigne
Moindre vendange 2021 en Italie et en Espagne
Si la récolte française s’annonce particulièrement maigre cette année, c’est aussi le cas chez nos principaux voisins et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole