Aller au contenu principal
Font Size

prévision de récolte
La vendange 2013 estimée à 46,6 millions d’hl

Selon les premières prévisions établies au 1er juillet 2013 par le Service de la statistique et de la prospective, la récolte 2013 est estimée à 46,6 millions d’hl. Elle serait ainsi supérieure à celle de 2012, qui avait été historiquement faible avec 41,3 millions d’hl.

Les chiffres annoncés doivent être pris avec précaution, la floraison n'étant pas terminée dans toutes les régions.
Les chiffres annoncés doivent être pris avec précaution, la floraison n'étant pas terminée dans toutes les régions.
© B. Velut

Ces estimations doivent encore être prises avec précaution, précise le Service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture. La floraison n’est pas encore terminée dans la plupart des régions, conséquences des conditions météorologiques défavorables. « Les incertitudes sont donc encore importantes ». On s’acheminerait néanmoins vers une récolte supérieure de 13 % à la précédente et proche du niveau atteint en 2009. Toutes les catégories de vins verraient leur production augmenter par rapport à 2012 : + 9 % pour les vins d’appellation, + 13% pour les vins pour eaux de vie (incluant cognac et armagnac). La récolte potentielle des vins à IGP, difficile à évaluer à ce stade, sachant qu’une partie de ces vins pourrait être commercialisée en vins sans IG, serait en progression de 13 %. Les volumes des autres vins, constitués essentiellement des vins sans IG, seraient en hausse de 40 %. La production est annoncée presque partout en hausse, dans les régions, par rapport à 2012.


En Champagne, elle devrait être supérieure même si les estimations présentent pour l’heure une incertitude très élevée, la floraison ayant à peine commencé fin juin. En Bourgogne et Beaujolais, est annoncée une hausse de 34 % mais le retard de 15 à 20 jours de la floraison pèse lourdement sur les estimations. Ces dernières étant tout aussi délicates en Alsace, les prévisions tablent prudemment sur une petite augmentation de 2%. En Val de Loire, le retard de végétation est d’environ deux semaines. Malgré le gel, la grêle dans certaines zones, la récolte pourrait y être en hausse de 35 %. Le potentiel de rendement serait supérieur à celui de 2012, soit +15%/ En Languedoc-Roussillon, la hausse pourrait atteindre 13%.


A noter que les disponibilités en eau sont inhabituellement élevées. Dans le Sud-Ouest et le Bordelais, la prévision est là aussi incertaine, avançant une augmentation comprise entre 4 et 8 %. Dans le Sud-Est, la hausse pourrait atteindre 4 %. La vendange en Corse serait identique à celle de l’année précédente.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole