Aller au contenu principal
Font Size

A la cave
La thermovinification élargit ses horizons

Différentes techniques rélaisée après le chauffage de la vendange élargissent le champ des possibilités en matière de profil de vins.

Selon la technique de chauffage couplée à certains itinéraires de vinification post-chauffage, le profils des vins élaborés varie du fruité souple au vin structuré plus complexe.
Selon la technique de chauffage couplée à certains itinéraires de vinification post-chauffage, le profils des vins élaborés varie du fruité souple au vin structuré plus complexe.
© P. Cronenberger

« La thermovinification ne se limite plus au traitement des vendanges altérées. Ce n'est pas qu'un outil de rattrapage, c'est aussi un outil œnologique à part entière, permettant de piloter l'extraction des composés du raisin », indique Alain Martinez, directeur technique chez Laffort. Il est vrai qu'historiquement, la thermovinification avait été développée pour d'une part, réduire les besoins en cuverie grâce à une fermentation plus rapide et d'autre part, pour traiter des vendanges botrytisées en éliminant la laccase, enzyme responsable des phénomènes d'oxydation. Depuis, les œnologues ont pu apprécier tous les avantages de la macération à chaud qui favorise l'extraction des composés de la pellicule. Et aujourd'hui, selon la technique de chauffage couplée à certains itinéraires de vinification post chauffage, il est possible d'élargir le panel de vins élaborés : du fruité amylique souple au vin structuré plus complexe. Notamment, « en pilotant les macérations, pré fermentaires et fermentaires, on définit des profils de vin très différents», explique Jean-Luc Faure, commercial chez Imeca-Pera. Alors qu'il y a encore peu, la thermovinification ne permettait d'obtenir que des vins qualifiés de technologiques.

Des profils plus ou moins tanniques

Ainsi la durée de macération pendant le chauffage et après le chauffage, dans le cas d'une fermentation en phase solide, influencera nettement le profil du vin. « La durée de macération joue en effet sur l'extraction des tanins, plus ou moins concentrés suivant les cépages », explique Dominique Morel, viticulteur du Beaujolais, et commercial pour la société Durafroid, spécialisée dans le matériel pour la macération préfermentaire à chaud. Plus les macérations sont longues, plus l'extraction est importante et plus on peut tendre vers un vin structuré. « La phase de macération après le chauffage permet de faire des vins de garde si toutefois  la maturité du raisin s'y prête », ajoute Alain Martinez. « Sur une vendange précoce, le chauffage de la vendange gomme le caractère herbacé. Le vin développe alors des arômes primaires, sans complexité. Sur une vendange plus mûre, c'est le caractère du cépage qui s'exprime, le vin gagne en complexité », explique Jean-Luc Favarel, œnologue et commercial pour la société Imeca-Pera.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole