Aller au contenu principal

La sécurité monte d’un cran sur les nouveaux sécateurs électriques C35 et C45 de Pellenc

Le constructeur français Pellenc renouvelle son offre de sécateurs électriques. Outre un gain de performance, les modèles C35 et C45 présentent un système de sécurité anti-coupure dernier cri.

Les nouveaux sécateurs électriques Pellenc C35 et C45 disposent d'un système de sécurité anti-coupure. Si l'on veut travailler avec des gants, un modèle conducteur est nécessaire.
© X. Delbecque

Adieu Vinion et Prunion, bonjour C35 et C45 ! Sept ans après avoir lancé la commercialisation de son dernier modèle, Pellenc a décidé de changer sa gamme de sécateurs à batterie. La principale innovation réside le système anti-coupure Activ’Security, basé sur la conductivité naturelle du corps, et qui déclenche instantanément l’arrêt de la lame en cas de contact avec la main opposée. Concrètement, un très léger courant passe dans l’appareil, qui calcule en continu l’impédance entre la gâchette et la paume de la main.

Si la main opposée de l’opérateur touche la tête de lame, une chute de résistance indique au sécateur un changement et entraîne l’arrêt immédiat de la coupe. « La sensibilité peut être plus ou moins grande selon l’humidité, mais en théorie le risque de se sectionner un doigt n’existe plus si la sécurité est activée », assure Bruno Jarjeaix, directeur de la branche outils à batterie. Le port de gants classiques isole toutefois les mains de l'opérateur. Pellenc propose donc des gants conducteurs tissés avec des fils d'argent pour bénéficier de la sécurité, tout en se protégeant du froid.

Pour le reste, la nouvelle génération gagne en performance. Un moteur avec davantage de couple et qui délivre environ 10 % de puissance en plus, une tête qui permet des coupes de plus gros diamètre mais aussi une batterie plus fiable dont la résistance aux chocs a été améliorée et dont le gain d’autonomie annoncé est de 20 % pour les modèles 150 et 150P (9 heures de travail).

Par ailleurs, le mordant de la tête de coupe a été revu pour éviter le phénomène de décalage qui obligeait à forcer pour plaquer le sécateur. La firme a également travaillé sur la fiabilité à travers de nouveaux matériaux plus résistants ou encore un graisseur intégré sur l’axe de la lame. Le C35 affiche 720 grammes sur la balance et le C45 865 grammes (légèrement plus que leurs prédécesseurs). « Nous avons cherché le meilleur compromis entre ergonomie et performance », résume Bruno Jarjeaix.

Côté services, Pellenc propose quatre packs pour l’entretien, entre 38,53 euros HT par mois pour le plus basique et à partir de 145 euros HT par mois pour un pack premium avec services sur mesure. Les sécateurs C35 et C45 seront en vente dès le 15 avril en précommande, et disponibles pour le mois d’octobre. La firme annonce un tarif compris entre 1200 et 1500 euros HT en fonction de la batterie.

© X. Delbecque
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Preview image for the video "Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu".
Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu
Kubota a dévoilé au Sima ses nouvelles gammes de tracteurs spécialisés.
Broyeur, épandeur, pulvérisateur... Guillaume Guiroux est équipé pour réaliser quasiment tous les travaux de la vigne au quad.
« Le quad a été pour moi une solution économique à l'installation »
Dans le Var, Guillaume Guiroux s’est lancé dans la viticulture sans tracteur, un choix économique et agronomique. Aujourd’hui…
John Deere lance une nouvelle gamme de tracteurs spécialisés haut de gamme.
John Deere - Des tracteurs spécialisés jusqu'à 136 chevaux
John Deere présente une gamme de tracteurs pour vignes larges made in Mexique.
Vinitech-Sifel - 23 nouveautés découvertes lors de la prévisite !
Les stands sont presque tous achevés prêts à accueillir les visiteurs du Vinitech-Sifel. Petite prévisite du salon du côté des…
RVI300_GEL_RTECH_NIV3
R-Tech - Un bon tuyau pour lutter contre le gel des vignes
La société bourguignonne R-Tech commercialise depuis peu une gaine chauffante pour lutter contre le gel.
Le groupe arrachage planche sur le financement de l'opération. Il y aurait besoin d'une enveloppe d'environ 100 millions d'euros.
Le groupe de travail arrachage des vignes est sur les rails
Un groupe de travail planche sur le financement de l’arrachage des vignes via le Feader.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole