Aller au contenu principal
Font Size

CARTOGRAPHIE
La géotraçabilité révèle le terroir

Le projet de recherche Géowine vient d’arriver à son terme. L’outil ouvre des perspectives nouvelles en matière de communication.

Sur le site Géowine, le consommateur peut découvrir la parcelle d'où est issu le vin qu'il boit.
Sur le site Géowine, le consommateur peut découvrir la parcelle d'où est issu le vin qu'il boit.
© Géowine

Dans le projet Géowine, l’approche faite du terroir est nouvelle car c’est une approche statistique ”, indique Michel Gay, responsable du laboratoire de télédétection et de gestion des territoires de l’École d’ingénieurs de Purpan. Géowine est un projet de recherche qui aura duré deux ans et demi. Son objectif était de géolocaliser les parcelles de la coopérative Plaimont (appellation saint-mont) pour permettre une traçabilité de la vendange jusqu’à la bouteille. Objectif réussi puisque désormais au moyen d’un code bulle ou d’une lecture data/matrix, le consommateur peut identifier la parcelle type d’où provient son vin et en découvrir les différentes caractéristiques pédo-climatiques.

Le terroir se retrouve dans la vendange

Au-delà du formidable potentiel de développement commercial et marketing que Géowine laisse espérer, le projet a également un intérêt dans le débat sur la définition du terroir. “ C’est la première fois que l’on définit le terroir de manière statistique en combinant autant de données ”, explique Michel Gay. De quoi fournir quelques arguments scientifiques aux irréductibles sceptiques de l’effet terroir. Le laboratoire a pu “ superposer ” un nombre important de données concernant la géomorphologie (valeurs de pente, d’exposition, de courbure, d’accumulation des eaux de ruissellement…), le géoclimat (nombre d’heures d’éclairement, quantité d’énergie reçue en un point) et le sol (géologie). Ces données, croisées à “ l’analyse de la composition de la vendange (selon le cépage et la classe de terroir d’appartenance) ont fait apparaître des différences significatives entre les valeurs analytiques ”, conclut Michel Gay. Reste maintenant à étendre l’outil aux autres vignobles et révéler les innombrables terroirs français.

MARION IVALDI

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole