Aller au contenu principal

Bordeaux
La géographie de son exploitation en un clic

Par mail et à partir d’un seul clic, tous les viticulteurs bordelais peuvent désormais recevoir l’atlas environnemental de leurs parcelles. Cet outil contient l’essentiel des informations à considérer pour améliorer la prise en compte du milieu et de l’environnement sur leur exploitation.

Xavier BUFFO, directeur 
technique et d’exploitation au Château de La Rivière, 
utilise l’atlas environnemental 
qui lui sert aussi à réaliser 
son dossier restructuration.
Xavier BUFFO, directeur
technique et d’exploitation au Château de La Rivière,
utilise l’atlas environnemental
qui lui sert aussi à réaliser
son dossier restructuration.
© M.-N. Charles

L’atlas environnemental est un dossier cartographique complet de chaque exploitation qui resitue les parcelles dans leur environnement, y compris avec des photos aériennes. Cet outil est la nouvelle fonctionnalité proposée par le SIG(1) du Vin de bordeaux, le portail internet cartographique de suivi collectif ou individuel du vignoble bordelais. Ses utilisations sont multiples. “ Quand un groupe de viticulteurs se lance dans un Système de management environnemental (SME), la première étape est d’établir un diagnostic environnemental sur chaque exploitation. L’atlas, qui permet de visualiser rapidement les zones sensibles, est l’outil idéal pour établir ce diagnostic ”, explique Guillaume Dulimbert, animateur d’un groupe SME. “ L’extraction désormais automatisée des données rend l’affaire nettement moins laborieuse que lorsqu’il fallait aller en mairie pour établir manuellement les relevés cadastraux que l’on tentait ensuite, si on trouvait un peu de temps, de compléter avec Google Map. ” Dans les faits, l’atlas met en évidence les zones environnementales avoisinant chaque parcelle comme Natura 2000 ou les Znieff(2). Les points d’eau et les cours d’eau y sont aussi mentionnés, de même que la nature du proche voisinage de chaque parcelle : écoles, habitats, maisons de retraite.


Outil d’aide pour respecter les ZNT


“ En 2012 ,quand on a intégré le groupe SME piloté par les animateurs de la société Mérithalle, Florent Labadie et Hélène Laguerche, notre diagnostic environnemental avait déjà été réalisé en interne ”, explique Nicolas Lesaint, responsable technique au Château de Reignac. “ L’atlas ne nous a donc pas servi pour cette partie mais il a été un outil intéressant pour nous aider à respecter les ZNT(3). Cela dit, il doit être complété en ajoutant les fossés dans lesquels il y a toujours de l’eau courante puisque les cartes IGN sur lesquelles il s’appuie ne les contiennent pas. En pratique, il a servi à faire un état des lieux précis des zones à risque que l’on a comparé au relevé cadastral avec lequel on travaillait jusque-là. Au total, sur les 70 hectares du château Reignac, quatre hectares “ équivalent-surface GPS ” sont concernés par une ZNT. Très concrètement, cela signifie que sur ces quatre hectares pour traiter à cinq mètres, je dois adapter mon programme anti-mildiou sur les trois premiers passages. ”


Pour l’environnement mais pas seulement


Autres utilisations : l’atlas est le “ document-support ” fourni par les viticulteurs pour leurs audits de certification SME ou encore pour leur déclaration d’ICPE (Installation classée pour la protection de l’environnement). Intérêt dans les deux cas : les informations fournies sont sans appel puisque l’atlas provient d’une source officielle. Xavier Buffo au château de la Rivière confirme : “ ce côté officiel des données fournies m’intéresse dans le cadre du dossier de restructuration que j’ai en cours actuellement avec FranceAgriMer ”.
En outre, Guillaume Dulimbert souligne que le volet “ incitation aux bonnes pratiques ” est aussi une utilisation non négligeable. “ En dehors de l’intérêt technique et administratif, l’atlas incite à rencontrer le voisinage et à adapter ses pratiques et, par conséquent, à minimiser les éventuels litiges. ”



(1) SIG : système d’information géographique
(2) Znieff : Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique
(3) Zones non-traitées

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole