Aller au contenu principal
Font Size

La filière embouteillage mobile se structure autour de l'Aprem

La mise en bouteille à la propriété est synonyme de qualité, d’authenticité et de traçabilité pour le consommateur.
La mise en bouteille à la propriété est synonyme de qualité, d’authenticité et de traçabilité pour le consommateur.
© P. Cronenberger

Réunissant quatorze entreprises, l’Aprem (Association pour la promotion de l’embouteillage mobile) représente aujourd’hui près de 75 % des outils mobiles de conditionnement du Grand Sud. “ Notre métier est devenu un maillon essentiel de la filière car nous embouteillons un tiers de la production de vin du Sud de la France ”, indique Jacques Beauclair, président de l’Aprem. En créant cette association, ses adhérents souhaitent communiquer sur leur métier qu’ils estiment méconnus. “ La notion de mise en bouteille à la propriété est synonyme de qualité, d’authenticité et de traçabilité pour le consommateur. Pour autant, celui-ci ignore ce qui se cache derrière cette notion et n’imagine pas qu’une véritable usine se déplace chez les vignerons pour mettre en œuvre de la haute technologie. C’est de plus un métier à risque. Nous sommes les garants d’une vraie traçabilité et pour autant, nous n’apparaissons pas sur l’étiquette. Nous ne souhaiterions pas continuer à être les éternels absents alors que nous nous engageons de manière très forte auprès de nos clients ”, poursuit Jacques Beauclair. L’Aprem veut également travailler sur le volet juridique afin de définir de façon plus précise ses engagements auprès de ses clients. “ Notre environnement devient de plus en plus difficile et compliqué sur un plan juridique. La moindre erreur se paye cash. Nous avons besoin d’établir des documents contractuels, des cahiers des charges, des conditions générales de vente pour un partage des responsabilités plus clair. Tous réunis au sein de l’Aprem, les embouteilleurs mobiles pourront être plus forts et mettre au point une ligne de conduite sans doute plus incontournable. ”

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole