Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Prospective
La filière dans cinquante ans

La filière viticole dans cinquante ans aura, selon les experts de Berry Bros and Rudd, célèbres  négociants britanniques en vins et spiritueux, un visage singulièrement différent : les marques domineront notamment le marché au détriment des vins de pays.
La filière viticole dans cinquante ans aura, selon les experts de Berry Bros and Rudd, célèbres négociants britanniques en vins et spiritueux, un visage singulièrement différent : les marques domineront notamment le marché au détriment des vins de pays.
© P. Cronenberger

Si l'on en croit les experts de Berry Bros and Rudd, célèbres négociants britanniques en vins et spiritueux dans leur rapport sur le futur du vin, la filière vitivinicole mondiale en 2058, sous le double effet du changement climatique et de la totale suprématie des marques aura singulièrement changé de visage. Ces experts sont formels : la Chine sera le premier producteur mondial de vin. Elle sera non seulement capable de produire de gros volumes mais aussi des vins de qualité capables de rivaliser avec les meilleurs bordeaux. Il faudra aussi compter avec l'Inde, appelée à devenir également un pays reconnu pour la qualité de sa production.
Grâce (ou à cause, c'est selon) au changement climatique, la Grande-Bretagne aura une surface de vignoble équivalente à celle de la France. Et ce ne serait qu'un des multiples bouleversements que devrait entraîner ce réchauffement climatique. Les actuels petits pays producteurs sont appelés à grandir. En revanche, l'Australie, victime de sécheresses à répétition, ne sera plus qu'un producteur de vins de niche. En 2058, les marques domineront le monde du vin, un phénomène accéléré par les investissements réalisés par les grands de la distribution et les sociétés de spiritueux. Conséquence : les consommateurs ne prêteront plus aucune attention à l'indication du cépage mais feront totalement confiance à la marque.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
Le changement climatique au cœur des Controverses Réussir-Agra
La troisième édition des Controverses de l’agriculture et de l’alimentation, organisée par le groupe Réussir Agra, aura lieu…
15 lieux prestigieux ouvrent leurs portes pour Millésimes Alsace
Les organisateurs du salon Millésimes Alsace ont choisi de mêler dégustations et visites touristiques pour offrir aux…
Jérôme Gallo, directeur de la School of Wine & Spirits Business © BSB
"Continuer à conquérir le marché chinois implique un gros travail sur le réseau de distribution de vin"

Jérôme Gallo, directeur de la School of Wine & Spirits Business, spécialiste de l’économie mondiale…

L’Union des grands crus de Bordeaux reste optimiste sur l’export
Dans un contexte plus que morose, l’Union des grands crus de Bordeaux affiche un optimisme résolu quant aux marchés export.
Et si on lavait les raisins ?
Les raisins de cuve font partie des rares fruits à ne pas être lavés avant d’être transformés. Face à la récurrence des étés secs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole