Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Complantation
La diversité au secours de l’expression du terroir

Jean-Michel Deiss, vigneron à Bergheim met en œuvre la complantation dans ses vignes, en complantant jusqu’à dix cépages par parcelle.

Jean-Michel Deiss (à droite), vigneron à Bergheim dans le Haut-Rhin. 
“ Le cépage n’est pas une population complexe mais un objet biologique sélectionné à outrance. Dans ces conditions, celui-ci ne peut pas 
rendre compte du terroir. Or, c’est la diversité qui est la clé de l’expression de ce dernier. ”
Jean-Michel Deiss (à droite), vigneron à Bergheim dans le Haut-Rhin.
“ Le cépage n’est pas une population complexe mais un objet biologique sélectionné à outrance. Dans ces conditions, celui-ci ne peut pas
rendre compte du terroir. Or, c’est la diversité qui est la clé de l’expression de ce dernier. ”
© D. Sepeau

"Le vin sans IG (indication géographique) est un vin parfait, sans défaut tandis que le vin AOC est marqué de ce sceau bizarre que personne ne comprend : le terroir ", indique Jean-Michel Deiss. Et pour que ce terroir s'exprime dans sa complexité et de manière stabilisée d'un millésime à l'autre, Jean-Michel Deiss recourt à la diversité de l'encépagement, allant jusqu'à complanter dix cépages sur une même parcelle. " Je n'ai fait en cela que copier nos anciens. Remettre de la diversité dans la parcelle est la clé de l'expression du terroir. Je pratique cette complantation depuis des années, en foule, sans ordre mais avec un type d'encépagement spécifique à chacun de mes terroirs. Sur 10 000 pieds/ha, un seul mètre carré peut être dédié à un cépage particulier. D'ailleurs, la réglementation n'oblige quiconque à faire des plantations pures. Il suffit de déclarer la surface correspondante à un encépagement. Même si en Alsace, mes clients ne me réclament pas un cépage mais un cru et cela ne leur pose aucun problème. "

Renforcer la rusticité de la vigne

En plus d'améliorer l'expression du terroir, cette diversité apportée par la complantation permettrait également de renforcer la rusticité de la vigne, estime encore Jean-Michel Deiss. " Car de cette diversité, va naître un équilibre qui me permet de limiter le nombre d'interventions. La monoculture absolue rendant obligatoire de nombreux traitements. Je note d'ailleurs avec satisfaction que l'Inao a autorisé l'introduction, dans les cahiers des charges des appellations, la présence jusqu'à 10 % de cépages orphelins autochrones ou oubliés ainsi que des mesures agri-environnementales si celles-ci ont un effet direct sur le produit, son lien à l'origine. Il serait bon d'ailleurs que les contrôles effectués portent sur l'existence de ce lien. "

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole