Aller au contenu principal

Oenologie
La dégustation olfactive est-elle une supercherie ?

Selon certains chercheurs, le sens olfactif ne serait pas fiable mais largement influençable par la vision. De là à remettre en cause le résultat de la dégustation de vin, il n´y a qu´un pas.


Doit-on encore accorder quelque crédit aux conseils des sommeliers les plus prestigieux et autres dégustateurs émérites ou chevronnés ? A en croire les résultats d´études menées par l´Inra Montpellier (Gil Morrot) et la faculté d´oenologie de Bordeaux (Frédéric Brochet) sur la perception olfactive lors d´une dégustation de vin, le doute est permis. « L´odeur perçue n´est pas un objet réel, explique Gil Morrot, chercheur à l´Inra. L´objet perçu est totalement reconstruit par le cerveau à partir d´informations multiples non olfactives ». Ainsi, la simple vision, la renommée ou le prix d´un vin influenceraient la perception olfactive d´un individu. Des expériences menées par l´Inra à l´aide de techniques IRM (Imagerie par résonance magnétique) tendraient à monter que des zones spécifiques du cerveau, clairement définies, répondent aux sollicitations de bruit et de vue.

Mais, par contre, soumis à une stimulation olfactive, le cerveau laisse apparaître sur les clichés IRM des tâches éparses, montrant que l´olfaction fait intervenir des zones variées, très différentes d´une personne à une autre. Cette utilisation de l´IRM a en fait découlé de nombreuses observations parfois troublantes. Ainsi, l´Inra et le CNRS ont remarqué qu´en matière d´analyse lexicale, moins de 5 % du vocabulaire olfactif est commun entre vin rouge et vin blanc.

Les sommeliers égaux des novices en olfaction
Pourtant, lors de dégustations à l´aveugle, le pourcentage de réussite ne dépasse pas 60 à 70 % dans la différenciation rouge/blanc. « Soit pas vraiment plus que les 50 % dus au hasard », constate Gil Morrot. Les termes descriptifs employés sont également révélateurs de la dépendance du dégustateur vis-à-vis des informations dont il dispose sur le vin en question.
Cela est particulièrement flagrant pour la vision. Sont alors employés souvent des noms d´objets et plus particulièrement d´objets clairs pour décrire les vins blancs (litchi, pamplemousse, pêche.) et d´objets rouges (fruits rouges, framboise, griotte.) pour les vins rouges. Ainsi, « croyant faire de l´olfaction, nous faisons en réalité de la vision, poursuit Gil Morrot. Notre cerveau semble l´interpréter pour nous renvoyer la perception que nous voulons sentir ».

L´approche neurophysiologique de l´Inra semble ainsi n´être qu´aux balbutiements de la compréhension de l´olfaction chez l´homme. D´autant que certaines expériences restent sidérantes comme celles concernant la dégustation triangulaire olfactive qui consiste à identifier parmi trois verres, celui qui contient un vin différent des deux autres. Ainsi, aucune différence significative dans la perception olfactive n´a été décelée entre grands sommeliers parisiens et simples étudiants novices en la matière. Ces 10 « grands » sommeliers confrontés encore à 18 vins étaient ensuite censés les reclasser dans leur grande région française d´origine. La moyenne de leurs erreurs d´attribution a été proche de 13 et un sommelier s´est même trompé 18 fois sur 18 ! Pourtant, ils pouvaient non seulement sentir mais également voir. et même goûter les différents vins.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

New Holland retrouve la première place du podium concernant les parts de marché des immatriculations de tracteurs spécialisés.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2021 - New Holland renoue avec la première place.
Les ventes de tracteurs vignes et vergers évoluent à la hausse et atteignent un volume élevé. New Holland récupère sa place de…
Bobard conforte sa place de leader, devant Tecnoma et Dérot.
Immatriculations des tracteurs enjambeurs 2021 - Bobard assoit sa position de leader
Après une année creuse, le marché des tracteurs enjambeurs repart à la hausse. Dans ce contexte, Bobard conforte sa suprématie.  
[VIDEO] Démonstration de semis sur le cavaillon de la vigne par hydroseeding
Lors d'une démonstration en octobre dernier sur son site de Tulette dans la Dôme, le groupe Perret a présenté aux viticulteurs la…
Rétrospective : les cinq vidéos qui vous ont le plus intéressés en 2021
Quelles vidéos ne fallait-il pas manquer en 2021 sur Réussir Vigne ? Top cinq de nos films les plus visionnés.
ZNT : consultation ouverte pour la règlementation sur les zones de non-traitement
C'est parti ! La nouvelle mouture de la règlementation ZNT est finalisée. Le gouvernement vient de lancer la consultation des…
illustration principale
[Astuce] Arracher les tuteurs de vigne sans forcer
Afin d’arracher ses tuteurs sans se casser le dos, Emeric Kreyer, viticulteur coopérateur à Rodern, dans le Bas-Rhin, a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole