Aller au contenu principal

Actions syndicales
La défense du revenu au cœur des préoccupations

Lors de la rencontre avec le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, les professionnels ont émis une série de propositions pour défendre le revenu des vignerons. Au cœur des revendications : le sauvetage de la DPI.

L’abaissement du plafond de la DPI a 15 000 euros remet en question la capacité du vigneron a financé un stock important et à rotation lente.
L’abaissement du plafond de la DPI a 15 000 euros remet en question la capacité du vigneron a financé un stock important et à rotation lente.
© P. Cronenberger

Michel Barnier l'avait promis à l'annonce du plan de modernisation : il ferait un point sur l'état de la filière. Et force est de constater le 27 novembre, jour de rendez vous avec les représentants de la filière que la situation économique des ne s'est pas améliorée. C'est ce que la délégation des professionnels a expliqué au ministre en lui proposant une série de mesures pour améliorer la santé financière des exploitations viticoles. Les revendications ont notamment porté sur la volonté du gouvernement de réduire la déduction pour investissement (DPI) à 15 000 euros contre 26 000 euros auparavant. « L'AGPV est très inquiète devant l'intention du gouvernement. La viticulture est particulièrement dépendante de la DPI, puisque c'est le seul dispositif dont elle dispose pour financer les stocks. Une telle évolution reviendra à alourdir la fiscalité des exploitations, ce qui est particulièrement malvenu dans le contexte économique et financier actuel » indique l'Association générale de la production viticole (AGPV). Et de ne pas toucher au plafond de la DPI, ce qui doit être débattu nationalement car la question touche les autres productions agricoles. Ces dernières n'ont pas toutes intérêts à ce qu'il soit relevé, ce qui conduit la FNSEA a réclamé un plafond à 18 500 euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

New Holland retrouve la première place du podium concernant les parts de marché des immatriculations de tracteurs spécialisés.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2021 - New Holland renoue avec la première place.
Les ventes de tracteurs vignes et vergers évoluent à la hausse et atteignent un volume élevé. New Holland récupère sa place de…
Bobard conforte sa place de leader, devant Tecnoma et Dérot.
Immatriculations des tracteurs enjambeurs 2021 - Bobard assoit sa position de leader
Après une année creuse, le marché des tracteurs enjambeurs repart à la hausse. Dans ce contexte, Bobard conforte sa suprématie.  
[VIDEO] Démonstration de semis sur le cavaillon de la vigne par hydroseeding
Lors d'une démonstration en octobre dernier sur son site de Tulette dans la Dôme, le groupe Perret a présenté aux viticulteurs la…
Rétrospective : les cinq vidéos qui vous ont le plus intéressés en 2021
Quelles vidéos ne fallait-il pas manquer en 2021 sur Réussir Vigne ? Top cinq de nos films les plus visionnés.
ZNT : consultation ouverte pour la règlementation sur les zones de non-traitement
C'est parti ! La nouvelle mouture de la règlementation ZNT est finalisée. Le gouvernement vient de lancer la consultation des…
illustration principale
[Astuce] Arracher les tuteurs de vigne sans forcer
Afin d’arracher ses tuteurs sans se casser le dos, Emeric Kreyer, viticulteur coopérateur à Rodern, dans le Bas-Rhin, a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole