Aller au contenu principal

Entretien avec Michel Roumégoux
" La concurrence entre les différentes catégories de vin n’est pas un sujet "

Michel Roumégoux, auteur du rapport Vin/Vin 2020 paru en 2008.
Michel Roumégoux, auteur du rapport Vin/Vin 2020 paru en 2008.
© DR

À la demande de Stéphane Le Foll, les responsables professionnels doivent réfléchir à un plan
stratégique à l’horizon 2020. Michel Roumégoux, ancien député-maire de Cahors, avait remis à Michel Barnier en décembre 2008, un rapport intitulé Vin/Vin 2020, Plan stratégique de valorisation de la filière vitivicole française à l’horizon 2020. Ses propositions peuvent-elles encore inspirer la filière ?

 

Votre rapport définissait des urgences, notamment concernant la place du vin dans la société française…


C’était l’une des propositions qui avaient le mérite de ne rien coûter. Force est de constater,
qu’aujourd’hui, la reconnaissance publique du vin en France n’a pas beaucoup évolué. J’avais proposé de donner à tous les ministres concernés des éléments de langages pour leur permettre de défendre une vision positive du vin sans avaler leur chapeau, ministre de la Santé compris !


Vous parliez d’un pacte de croissance à l’export. Que peut-on en dire aujourd’hui ?


Il y a toujours un gros travail à accomplir. Nous abandonnons trop de marchés aux Espagnols, au Nouveau monde. Pourtant, nous n’avons ni limites quantitatives, ni limites technologiques pour offrir aux marchés ce qu’ils attendent.
Il est contreproductif de ne pas proposer des vins en vrac plus qualitatifs à l’export. La concurrence entre les différentes catégories de vin (AOP, IGP…) n’est pas le sujet.


Sur certains points notifiés dans votre rapport, il y a eu des avancées…

 

Trop peu à mon goût. Mais des choses ont bien progressé comme par exemple l’œnotourisme, sous la pression stimulante et pédagogique du conseil supérieur de Paul Dubrule. J’avais également souhaité que des analyses stratégiques soient proposées aux vignerons en caves particulières. Vous me dites que cet outil est à leur disposition aujourd’hui, tant mieux !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Le vin en canette vise le créneau premium
Après le lancement d’un cru du Beaujolais fleurie conditionné en canette en novembre 2020 par Les vins de Vicky, l'entreprise La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole