Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Entretien avec Michel Roumégoux
" La concurrence entre les différentes catégories de vin n’est pas un sujet "

Michel Roumégoux, auteur du rapport Vin/Vin 2020 paru en 2008.
Michel Roumégoux, auteur du rapport Vin/Vin 2020 paru en 2008.
© DR

À la demande de Stéphane Le Foll, les responsables professionnels doivent réfléchir à un plan
stratégique à l’horizon 2020. Michel Roumégoux, ancien député-maire de Cahors, avait remis à Michel Barnier en décembre 2008, un rapport intitulé Vin/Vin 2020, Plan stratégique de valorisation de la filière vitivicole française à l’horizon 2020. Ses propositions peuvent-elles encore inspirer la filière ?

 

Votre rapport définissait des urgences, notamment concernant la place du vin dans la société française…


C’était l’une des propositions qui avaient le mérite de ne rien coûter. Force est de constater,
qu’aujourd’hui, la reconnaissance publique du vin en France n’a pas beaucoup évolué. J’avais proposé de donner à tous les ministres concernés des éléments de langages pour leur permettre de défendre une vision positive du vin sans avaler leur chapeau, ministre de la Santé compris !


Vous parliez d’un pacte de croissance à l’export. Que peut-on en dire aujourd’hui ?


Il y a toujours un gros travail à accomplir. Nous abandonnons trop de marchés aux Espagnols, au Nouveau monde. Pourtant, nous n’avons ni limites quantitatives, ni limites technologiques pour offrir aux marchés ce qu’ils attendent.
Il est contreproductif de ne pas proposer des vins en vrac plus qualitatifs à l’export. La concurrence entre les différentes catégories de vin (AOP, IGP…) n’est pas le sujet.


Sur certains points notifiés dans votre rapport, il y a eu des avancées…

 

Trop peu à mon goût. Mais des choses ont bien progressé comme par exemple l’œnotourisme, sous la pression stimulante et pédagogique du conseil supérieur de Paul Dubrule. J’avais également souhaité que des analyses stratégiques soient proposées aux vignerons en caves particulières. Vous me dites que cet outil est à leur disposition aujourd’hui, tant mieux !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les rendez-vous de la rentrée à ne pas manquer
De septembre à mars prochain, de nombreux rendez-vous professionnels vont se dérouler. Petit rappel des dates à noter sur les…
[Vidéo] Le solex est de retour pour une balade « à la cool » dans le vignoble alsacien
Portail réussir
Deux roues, un moteur. Pas de vitesse, pas de performance. C'est une « balade pépère », en Solex, que propose Vadrouille Solex à…
Vignette
Les chambres d’agriculture dévoilent leur plan stratégique

Les chambres d’agriculture ont dévoilé cet été leur projet stratégique pour la période 2019-2024. L’assemblée permanente des…

Vignette
Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export
Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir…
Vignette
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune
L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des…
Vignette
Vers une modulation du travail du sol en temps réel
Le capteur SoilXplorer de CNH établit des cartographies de variabilité intraparcellaire des sols et pilote en direct les outils…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole