Aller au contenu principal

Commercialisation
« La cohabitation appellations/vins de pays en rayon n´est toujours pas possible »

Trois questions à Jean-Louis Vallet, directeur de la filière Vins de Carrefour.


Les comités de bassin seront-ils de nature à lancer une nouvelle dynamique commerciale ?
La filière est effectivement en train de créer des bassins de production mais, dans les faits, ils n´existent pas. Gérer conjointement des vins de pays et des AOC est une bonne chose. Mais en attendant, la simple cohabitation des AOC et des vins de pays par région d´origine n´est toujours pas possible sur un même linéaire. Tout le monde est d´accord pour dire qu´il s´agit d´un débat dépassé. Mais l´interdiction n´est toujours pas levée.
Que pensez-vous des efforts de commercialisation mis en place par les coopératives ?
J´attends des coopératives qu´elles fassent leur travail, c´est-à-dire de produire qualitativement et quantitativement un vin demandé par le marché. Je suis ahuri de voir qu´elles possèdent des outils de production éparpillés sur le territoire. Nous sommes encore à l´heure de la coopération de clocher. Il est nécessaire de restructurer l´outil de production et ainsi de revalider le rôle social de la coopération en le repositionnant sur sa fonction technique et économique.
Faut-il craindre une montée en puissance des vins étrangers sur les linéaires ?
Les vins étrangers représentent actuellement environ 1,8 % des ventes de vins chez Carrefour. Un chiffre en légère progression. Ils intéressent surtout des consommateurs curieux de nouvelles sensations. Certes, ils sont de plus en plus nombreux, mais leur croissance n´est pas encore suffisante pour contre-balancer la baisse des consommateurs traditionnels. On pourrait toutefois assister à une augmentation forte de la demande en vins étrangers.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole