Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Commercialisation
« La cohabitation appellations/vins de pays en rayon n´est toujours pas possible »

Trois questions à Jean-Louis Vallet, directeur de la filière Vins de Carrefour.


Les comités de bassin seront-ils de nature à lancer une nouvelle dynamique commerciale ?
La filière est effectivement en train de créer des bassins de production mais, dans les faits, ils n´existent pas. Gérer conjointement des vins de pays et des AOC est une bonne chose. Mais en attendant, la simple cohabitation des AOC et des vins de pays par région d´origine n´est toujours pas possible sur un même linéaire. Tout le monde est d´accord pour dire qu´il s´agit d´un débat dépassé. Mais l´interdiction n´est toujours pas levée.
Que pensez-vous des efforts de commercialisation mis en place par les coopératives ?
J´attends des coopératives qu´elles fassent leur travail, c´est-à-dire de produire qualitativement et quantitativement un vin demandé par le marché. Je suis ahuri de voir qu´elles possèdent des outils de production éparpillés sur le territoire. Nous sommes encore à l´heure de la coopération de clocher. Il est nécessaire de restructurer l´outil de production et ainsi de revalider le rôle social de la coopération en le repositionnant sur sa fonction technique et économique.
Faut-il craindre une montée en puissance des vins étrangers sur les linéaires ?
Les vins étrangers représentent actuellement environ 1,8 % des ventes de vins chez Carrefour. Un chiffre en légère progression. Ils intéressent surtout des consommateurs curieux de nouvelles sensations. Certes, ils sont de plus en plus nombreux, mais leur croissance n´est pas encore suffisante pour contre-balancer la baisse des consommateurs traditionnels. On pourrait toutefois assister à une augmentation forte de la demande en vins étrangers.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
De l’expérimental à la cuvée sur-mesure
En Champagne, Julien Launois a commencé par tester l’impact des différentes chauffes d’un fût sur ses vins. Puis, celui de la…
Avec sa benne et son blocage de différentiel, le Jobber EV5 peut répondre aux attentes de certains viticulteurs. © Deltamics
Le courant passe pour les quads et les SSV
L’offre en quad et SSV électriques est encore très restreinte. Mais de nouveaux modèles, plus adaptés à la viticulture, sont…
Thomas Gomes (à droite) et Guillaume Clemenceau ont commencé par travailler la syrah sur une parcelle de Maury, avant de décider de planter ce cépage sur leurs domaines respectifs situés dans le vignoble de Bordeaux. © J. Gravé
La syrah fait de nouveaux adeptes dans les vignes
Avec le réchauffement climatique, de plus en plus de vignerons cherchent des solutions dans l’encépagement. Expérimenter la syrah…
Vignette
« Nous avons monté un Speedway sans hydraulique »
Vignerons dans le Vendômois, Florent et Charles Jumert travaillent le sol sous le rang avec un intercep Belhomme, sur lequel ils…
L’électricité, moteur de la traction
La traction est certainement la fonction la plus difficile à électriser sur une exploitation, tant elle peut être exigeante en…
La cave de Saint-Pourçain lance la 33e édition de sa cuvée La Ficelle
Malgré des volumes en forte baisse pour cause de sécheresse, la cave de Saint-Pourçain a choisi de préserver les volumes de sa…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole