Aller au contenu principal

Commercialisation
« La cohabitation appellations/vins de pays en rayon n´est toujours pas possible »

Trois questions à Jean-Louis Vallet, directeur de la filière Vins de Carrefour.


Les comités de bassin seront-ils de nature à lancer une nouvelle dynamique commerciale ?
La filière est effectivement en train de créer des bassins de production mais, dans les faits, ils n´existent pas. Gérer conjointement des vins de pays et des AOC est une bonne chose. Mais en attendant, la simple cohabitation des AOC et des vins de pays par région d´origine n´est toujours pas possible sur un même linéaire. Tout le monde est d´accord pour dire qu´il s´agit d´un débat dépassé. Mais l´interdiction n´est toujours pas levée.
Que pensez-vous des efforts de commercialisation mis en place par les coopératives ?
J´attends des coopératives qu´elles fassent leur travail, c´est-à-dire de produire qualitativement et quantitativement un vin demandé par le marché. Je suis ahuri de voir qu´elles possèdent des outils de production éparpillés sur le territoire. Nous sommes encore à l´heure de la coopération de clocher. Il est nécessaire de restructurer l´outil de production et ainsi de revalider le rôle social de la coopération en le repositionnant sur sa fonction technique et économique.
Faut-il craindre une montée en puissance des vins étrangers sur les linéaires ?
Les vins étrangers représentent actuellement environ 1,8 % des ventes de vins chez Carrefour. Un chiffre en légère progression. Ils intéressent surtout des consommateurs curieux de nouvelles sensations. Certes, ils sont de plus en plus nombreux, mais leur croissance n´est pas encore suffisante pour contre-balancer la baisse des consommateurs traditionnels. On pourrait toutefois assister à une augmentation forte de la demande en vins étrangers.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le réglage de la profondeur de travail et le centrage sont déterminants pour optimiser le désherbage mécanique. © IFV
Les clés pour réussir le désherbage mécanique en vigne
Adopter le désherbage mécanique du cavaillon est beaucoup plus qu’une simple substitution de technique. Il s’agit d’élaborer une…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole