Aller au contenu principal

Commercialisation
« La cohabitation appellations/vins de pays en rayon n´est toujours pas possible »

Trois questions à Jean-Louis Vallet, directeur de la filière Vins de Carrefour.


Les comités de bassin seront-ils de nature à lancer une nouvelle dynamique commerciale ?
La filière est effectivement en train de créer des bassins de production mais, dans les faits, ils n´existent pas. Gérer conjointement des vins de pays et des AOC est une bonne chose. Mais en attendant, la simple cohabitation des AOC et des vins de pays par région d´origine n´est toujours pas possible sur un même linéaire. Tout le monde est d´accord pour dire qu´il s´agit d´un débat dépassé. Mais l´interdiction n´est toujours pas levée.
Que pensez-vous des efforts de commercialisation mis en place par les coopératives ?
J´attends des coopératives qu´elles fassent leur travail, c´est-à-dire de produire qualitativement et quantitativement un vin demandé par le marché. Je suis ahuri de voir qu´elles possèdent des outils de production éparpillés sur le territoire. Nous sommes encore à l´heure de la coopération de clocher. Il est nécessaire de restructurer l´outil de production et ainsi de revalider le rôle social de la coopération en le repositionnant sur sa fonction technique et économique.
Faut-il craindre une montée en puissance des vins étrangers sur les linéaires ?
Les vins étrangers représentent actuellement environ 1,8 % des ventes de vins chez Carrefour. Un chiffre en légère progression. Ils intéressent surtout des consommateurs curieux de nouvelles sensations. Certes, ils sont de plus en plus nombreux, mais leur croissance n´est pas encore suffisante pour contre-balancer la baisse des consommateurs traditionnels. On pourrait toutefois assister à une augmentation forte de la demande en vins étrangers.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Georges Paire a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la gauche afin de contrebalancer le poids de sa prétailleuse située sur un mât à l'avant droite.
[Astuce] « J’ai créé une masse déportée sur la gauche du tracteur pour faire un contrepoids à la prétailleuse avant droite »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais dans la Loire, a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la…
L'Agile d'Alpego propose un recentrage automatique, qui permet de travailler au plus près du rang.
[VIDEO] - Les fraises interceps pour mulcher et désherber les vignes
Travaillant au pied du rang, les fraises interceps font leur retour et suscitent la curiosité des viticulteurs.
Christian Creton a confectionné une paire de bineuses interceps mécaniques à l'aide de lames de déchaumeur et de paliers agricoles.
[Astuce] « J’ai bricolé une paire de bineuses interceps mécaniques pour mes vignes »
Viticulteur à Cascastel-les-Corbières, Christian Creton a confectionné à moindre coût une paire de bineuses interceps mécaniques.
Sud-Ouest : la grêle ravage les vignes
La grêle est tombée sur environ 3 000 hectares en Gironde et Dordogne le 2 juin. Elle a également saccagé des zones des Landes et…
Le tressage de la vigne est une opération longue et minutieuse, consistant à entremêler les tiges entre elles afin d'éviter tout rognage.
Le non-rognage de la vigne, qualitatif mais chronophage
Les vignerons qui viennent au tressage ou à l’enroulement de la vigne le font pour diverses raisons. Respect du végétal, qualité…
Vigne touchée par la grêle dans le Médoc
Orages dans le Sud-Ouest : les vignes du Médoc meurtries par la grêle
Après la vague de chaleur, de violents orages ont touché le Sud-Ouest de la France, et en particulier la Gironde, de Bordeaux à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole