Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Caves coopératives
La CCVF brandit son rapport

La CCVF a consigné dans un rapport destiné aux pouvoirs publics ses solutions pour sortir de la crise. Parmi celles-ci, une nouvelle distillation et un développement des débouchés industriels.


" Nous avons rédigé un rapport dans lequel nous détaillons nos propositions économiques et sociales pour faire face à la crise à court et moyen terme ", annonce Denis Verdier, président de la CCVF. L´essentiel des propositions ne diffère pas véritablement de ce que le syndicat proposait jusqu´alors mais cette fois-ci il a été adopté par l´ensemble de ses fédérations régionales réunies le 28 février pour un colloque national. Il vise à influencer les propositions du préfet Pommel, chargé de mission, qui doivent être rendues publiques début avril. Le président de la CCVF espère également recueillir le soutien de l´ensemble de la filière autour de ce projet et l´a envoyé au premier ministre.
Une distillation volontaire obligatoire
La CCVF y demande la distillation de 4 millions d´hectolitres en 2006 : 50 % en AOC (à 4 euros le degré/hecto) et 50 % en vin de table/vins de pays (à 3,50 euros le degré/hecto). " Nous souhaitons qu´elle soit volontaire obligatoire ", précise Denis Verdier pour s´assurer que les quotas seront remplis. Autre proposition : développer l´offre française sur le segment industriel (vins de table, moûts, concentrés, alcools). Ce débouché " sera le marché pour des exploitations dédiées dont les conditions de production seront également adaptées. Il sera le régulateur pour les AOC et les IG sur la partie des produits non-vins ", indique le rapport. Par ailleurs, la CCVF demande la création d´une " Instance nationale de coordination et de gestion " chargée de réaliser des propositions au ministère. Elle serait composée des représentants des comités de bassin, des organisations professionnelles nationales et des pouvoirs publics. Une façon de recréer un conseil d´administration de l´Onivins disparu au profit de Viniflhor, office au sujet duquel Denis Verdier déclare : " je ne sais pas ce que c´est ".
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Xylella fastidiosa: connaître l'essentiel
Les vignes européennes sont sous la menace de la maladie de Pierce, affection mortelle causée par la bactérie Xylella fastidiosa…
Vignette
Soufflet Vigne monte en puissance sur le conseil
L’ouverture d’un nouveau magasin à Vinzelles, dans le Mâconnais, sonne le coup d’envoi de la mise en place de la nouvelle…
Vignette
Des vins sur mesure grâce à la prestation
Sous-traiter l’élaboration des effervescents est la norme lorsque les volumes envisagés ne justifient pas un investissement. Au…
Vignette
Un combiné écimeuse-gyrobroyeur
Mathieu Sarette, vigneron à Saint-Paulet-de-Caisson dans le Gard, a monté son écimeuse sur son gyrobroyeur, le tout en poste…
Vignette
À Bandol, la fête du millésime est compromise
La 38e édition de la fête du millésime, qui a lieu à Bandol chaque premier dimanche de décembre, est en sursis. A l’…
Vignette
Relever le défi de la bulle, l'exemple du domaine de la Réméjeanne
Faire de la bulle. C’est une idée qui trottait depuis longtemps dans la tête d’Olivier Klein, vigneron au domaine de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole