Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Beaujolais/Techniques viticoles
La baisse de densité réduit les coûts

La modification des densités prévues par décret induit des baisses de coûts qui ont été estimées par la Chambre d´agriculture du Rhône.


La région du beaujolais a mis en place un important programme de restructuration du vignoble prévoyant une baisse de densité pour les plantations nouvelles autour de 6000 pieds/ha. Le renouvellement des vignes en place est d´un coût conséquent, estime la Chambre d´agriculture du Rhône, de l´ordre de 13 000 euros/ha (estimation qui ne tient pas compte de la préparation du sol, de la fertilisation, de l´arrachage éventuel de l´ancienne plantation). Ce coût est cependant diminué par rapport aux densités traditionnelles de 10 000 pieds/ha. Il est de 34 % inférieur à une plantation en cordon de royat et de 22 % inférieur à une plantation en gobelet sur échalas.
Source : Chambre d´agriculture du Rhône

La Chambre d´agriculture du Rhône insiste sur l´incidence du choix des matériaux de palissage sur le coût de l´investissement. La différence est de 2500 euros entre des piquets en pin injecté et des fils de fer inox (crapal). Enfin, le temps de main-d´oeuvre est lui aussi nettement inférieur dans les plantations à 6000 pieds/ha. La Chambre d´agriculture estime à 222 heures le temps nécessaire à la taille des plantations nouvelles, quant il en faut 313 heures pour le cordon de royat et 286 heures pour le gobelet.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
De l’expérimental à la cuvée sur-mesure
En Champagne, Julien Launois a commencé par tester l’impact des différentes chauffes d’un fût sur ses vins. Puis, celui de la…
Avec sa benne et son blocage de différentiel, le Jobber EV5 peut répondre aux attentes de certains viticulteurs. © Deltamics
Le courant passe pour les quads et les SSV
L’offre en quad et SSV électriques est encore très restreinte. Mais de nouveaux modèles, plus adaptés à la viticulture, sont…
Thomas Gomes (à droite) et Guillaume Clemenceau ont commencé par travailler la syrah sur une parcelle de Maury, avant de décider de planter ce cépage sur leurs domaines respectifs situés dans le vignoble de Bordeaux. © J. Gravé
La syrah fait de nouveaux adeptes dans les vignes
Avec le réchauffement climatique, de plus en plus de vignerons cherchent des solutions dans l’encépagement. Expérimenter la syrah…
Vignette
« Nous avons monté un Speedway sans hydraulique »
Vignerons dans le Vendômois, Florent et Charles Jumert travaillent le sol sous le rang avec un intercep Belhomme, sur lequel ils…
L’électricité, moteur de la traction
La traction est certainement la fonction la plus difficile à électriser sur une exploitation, tant elle peut être exigeante en…
La cave de Saint-Pourçain lance la 33e édition de sa cuvée La Ficelle
Malgré des volumes en forte baisse pour cause de sécheresse, la cave de Saint-Pourçain a choisi de préserver les volumes de sa…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole